Avant-course Hongrie 2018: une dernière avant les vacances

Après un mois de juillet éreintant, la Formule 1 arrive en Hongrie pour la dernière course avant les vacances d’un mois. Ce sera donc une occasion en or pour Lewis Hamilton et Sebastian Vettel de tirer leur épingle du jeu. Avec le décès de Sergio Marchionne, ancien patron de Ferrari/Fiat-Chrysler, Vettel a une motivation supplémentaire pour battre Hamilton.

retour sur la dernière course

Le Grand Prix d’Allemagne fut un spectacle similaire à celui de Silverstone. Les deux dernières courses ont procuré beaucoup d’adrénaline pour le champion du monde, Lewis Hamilton. La remontée de la 14ème place démontre que ce n’est pas seulement la voiture qui fait le pilote.

Pour ce qui est de l’ancien meneur du championnat, Vettel a su mener la course, mais une petite erreur lors de la légère pluie, l’a vite fait passer de héro à zéro.  La suite de l’après-midi au Hockenheimring a surpris tous les pilotes. En plein milieu de la course, la pluie s’est mise à tomber. La stratégie de certaines écuries fut déstabilisée, en une fraction de secondes. Parlez-en à Toro Rosso et à Pierre Gasly, qui a roulé en pneus pluie pour une légère averse.

Suite à sa bourde bête mais compréhensible, compte tenu des conditions météorologiques, Vettel souffre d’un retard de dix-sept points sur son concurrent anglais.

L’Histoire du grand Prix

Le premier Grand Prix de Hongrie en 1986.

L’arrivée de la Hongrie au calendrier de la Formule 1 est le résultat d’un échec des négociations entre Bernie Ecclestone et les dirigeants de l’Union soviétique. Lors de la première moitié des années 80, Ecclestone désirait organiser une course dans les rues de Moscou, proche du Stade Loujniki. Suite à cet échec, Tonton Bernie se tourna vers la Hongrie, pays voulant redevenir populaire aux yeux du monde.

Or, un accord fut trouvé pour que les F1 se rendent derrière le Rideau de fer en 1986, à Budapest. À l’origine, la course devait être tenue au Népliget Park, lieu du premier Grand Prix (pré-F1) en 1936, en tant que circuit urbain. Par la suite, les dirigeants hongrois décidèrent de construire le tout premier circuit permanent du pays: le Hungaroring.

Ayrton Senna (gauche) et Nelson Piquet (droite)

La première édition du Grand Prix de Formule 1 de Hongrie fut mémorable. En effet, 200 000 spectateurs assistèrent à une passe d’armes légendaire entre Ayrton Senna et Nelson Piquet. Ils furent les deux seuls pilotes sur le tour du meneur!

Depuis 1986, la Hongrie a toujours figuré au championnat du monde. Nous avons assisté aux sacres de Nigel Mansell (1992) et de Michael Schumacher (2002) comme champion des pilotes. De plus, quatre pilotes ont remporté leur premier Grand Prix en carrière. En 1993, Damon Hill devint le premier fils d’un Champion du monde (Graham Hill) à gagner une course. Lors de l’édition 2003, un certain Fernando Alonso prit un tour à Schumacher pour triompher au volant d’une Renault. Ce fut aussi la première victoire d’un Espagnol en F1. Trois ans plus tard, Jenson Button remporta une épreuve folle et pluvieuse, donnant à Honda une première victoire depuis 1967. En 2008, Heikki Kovalainen profita de l’abandon de Felipe Massa et d’une crevaison de Lewis Hamilton pour devenir le 100ème vainqueur en Formule 1.

Damon Hill permit à Arrows de finir deuxième, malgré avoir mené la majorité de la course, en 1997.

Si Damon Hill s’est imposé pour la première fois en F1, il a failli donner à Arrows leur première victoire. En 1997, Hill partait troisième, derrière Schumacher et Jacques Villeneuve. Au départ, l’Anglais eut l’avantage sur Villeneuve et, dix tours plus tard, dépassa Schumacher pour prendre la tête de l’épreuve. Cependant, avec trois tours à faire, une pompe hydraulique, causée par un washer de 50 sous se brisa. Villeneuve prit les commandes du Grand Prix au dernier tour. Malgré tout, Hill réussit à finir deuxième. N’eut été de cet ennui, il aurait pu donner à Arrows et à Yamaha leur seule et unique victoire en Formule 1

Si la Hongrie détient son Grand Prix depuis une trentaine d’années, elle a aussi vu un de leurs citoyens participer à l’épreuve nationale. Zsolt Baumgartner participa à sa première course en 2003 chez Jordan, remplaçant Ralph Firman, blessé pendant les essais libres de cette course. L’année suivante, il passa chez Minardi pour la saison complète, marquant un point aux États-Unis.

Le circuit

Hungaroring

Hungaroring (4,381 km/70 tours)
Premier GP de F1 en Hongrie: 1986

La course en Hongrie se déroule en fin de semaine au Hungaroring, circuit situé à une vingtaine de kilomètres de Budapest. Ce Grand Prix attire des centaines de milliers de fans (surtout des Finlandais), à chaque année. Ce circuit de 4.381 km de distance comporte 16 virages variés et 3 lignes droites.

Avec ses virages souvent tortueux, la première piste permanente hongroise est considéré comme un « circuit de karting format géant » et un « Monaco sans les rails ». Bonne nouvelle pour les moteurs Renault et Honda: le Hungaroring n’est pas un tracé de moteurs! Il faut donc plus de vitesse dans les virages et une bonne accélération. La vitesse de pointe, on garde cela pour la Belgique et l’Italie! Si vous voulez dépasser, Budapest n’est pas l’endroit idéal. Si la longue ligne droite de départ/arrivée fut allongée en 2003 pour favoriser les dépassements, le reste du tracé représente un défi énorme pour les pilotes.

Le vainqueur de la course de 2017 est Sebastian Vettel, avec Kimi Raikkonen qui compléta le doublé Ferrari. Étonnamment, le pilote détenant le record de piste est Fernando Alonso avec la McLaren-Honda (1:20.182)!

à surveiller

  • Sebastian Vettel compte deux victoires à Budapest: en 2015 et l’an dernier. En gagnant ce dimanche, il deviendrait le sixième pilote à triompher consécutivement au Hungaroring.
    • Lewis Hamilton (2012 et 2013) est le dernier à avoir réalisé cet exploit.
  • Son rival a mis la main sur sa 44ème victoire avec Mercedes, en Allemagne. Le premier succès d’Hamilton eut lieu sur ce circuit, en 2013. En gagnant ce dimanche, l’Anglais aura remporté 44 victoires dans l’ère des V6 turbos hybrides.
  • Il fait généralement beau et chaud dans la capitale de la Hongrie, durant la fin de semaine de F1. Cependant, il y a eu très peu de Grands Prix disputés sous la pluie (2006, 2011 et 2014). Par contre, il se pourrait bien que ce soit le cas. En effet, on prévoit 60% de risques d’averses au cours du week-end. Autre chaos à prévoir?
  • Michael Schumacher est le dernier pilote à remporter le Grand Prix de Hongrie et le championnat de pilotes. Est-ce que Vettel ou Hamilton mettra fin à cette séquence? Nous aurons la réponse lorsque le champion sera couronné.

statistiques

victoires

  • Pilote: Lewis Hamilton (5)
  • Écurie: McLaren (11)

pôles positions

  • Pilote: Michael Schumacher (7)
  • Écuries: McLaren, Ferrari (8)

meilleurs tours

  • Pilotes: Michael Schumacher, Kimi Raikkonen (4)
  • Écuries: Williams, Ferrari (9)

Podium

  • Pilote: Kimi Raikkonen (8)
  • Écuries: Ferrari, McLaren (22)

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *