Avant-course Azerbaïdjan 2018: un autre Grand Prix fou?

C’est déjà la troisième visite de la Formule Un à Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan. Les deux premières, en 2016 et en 2017, ont été aussi bipolaires que Dame Nature. La première venue fut soporifique, mais la deuxième était exceptionnelle. Daniel Ricciardo arrive dans cette ville comme vainqueur de la dernière édition et du Grand Prix de Chine, il y a deux semaines. Avec ce qu’on a vu l’an passé, le Grand Prix d’Azerbaïdjan promet d’être excitant.

Si Ricciardo a eu une fin de course mémorable à Shanghai, son coéquipier Max Verstappen veut revenir à l’avant-scène. Le Néerlandais de Red Bull est huitième au classement des pilotes, avec sa cinquième position en Chine comme meilleur résultat. La victime de sa dernière bêtise, Sebastian Vettel, veut accentuer son écart au championnat sur Lewis Hamilton, avant les manches européennes. Ce dernier, toujours sans victoire en 2018, veut faire l’inverse. Quant à Lance Stroll, oubliez le podium pour une deuxième année consécutive.

(Brève) histoire du grand Prix

Crédit: crossland_alan, Flickr

Bakou a accueilli deux Grands Prix: l’Europe (2016) et l’Azerbaïdjan depuis 2017. L’idée de tenir une course au Pays du Feu a commencé à germer lorsqu’en 2013, Bernie Ecclestone avait suggéré d’organiser une course en 2016. Quand le Grand Prix de Corée cessa la tenue de courses de F1, Tonton Bernie proposa 2015 comme inauguration, avant de revenir à l’idée originale.

Au dévoilement du calendrier 2016, Bakou reçut l’organisation du Grand Prix d’Europe. Le nom de cette course revint dans les parages pour la première fois depuis 2012. Disputée une semaine après le Grand Prix du Canada, la course sur le Baku City Circuit reçut beaucoup de critiques. Des activistes réclamaient l’annulation de l’épreuve, puisque l’Azerbaïdjan n’a pas une bonne réputation. En effet, la situation politique du pays est problématique. Il y eut l’emprisonnement d’une trentaine de membres des médias et des activistes ayant dénoncé le climat politique, selon le rapport de Human Rights Watch. Malgré tout, le Grand Prix eut lieu.

En 2017, le nom changea officiellement pour le Grand Prix d’Azerbaïdjan. Pour cette année, l’événement a été déplacé au mois d’avril. Avec ce changement, on devrait s’attendre à des températures plus fraîches. Normalement, il fait entre 10 à 16 degrés Celsius en moyenne sur la côte azérie, comparé aux 20-25 degrés au mois de juin.

le circuit

Baku City Circuit

Baku City Circuit (6.003 km/51 tours)
Premier Grand Prix à Bakou: 2016

Le conseil en or de Jolyon Palmer
  • Conçu en 2016 par Hermann Tilke, le Baku City Circuit est situé en plein centre-ville, en plus de passer dans la vieille ville.
    • La ligne de départ/arrivée, ainsi que les paddocks, se trouvent devant la Maison du Gouvernement du Square Azadliq.
  • Attention, c’est étroit!

    Les virages 8, 9 et 10 sont les coins les plus étroits, avec seulement 7.6 mètres d’espace. Pour les reconnaître, regardez le château qui se trouve à côté.

  • Du long de ses 6.003 kilomètres, le Circuit urbain de Bakou est le deuxième tracé le plus long du calendrier.
    • Seul Spa-Francorchamps devance Bakou (7.004 km)
  • Entre les virages 16 et 1, les voitures roulent à vive allure sur 2.2 kilomètres!
    • Crédit: crossland_alan, Flickr

      En 2016, Valtteri Bottas a enregistré une vitesse de pointe de 378 km/h, au volant d’une Williams. On se croirait à Monza, mais à côté de la mer!

à surveiller

  • En inscrivant la pole position à Bakou, Kimi Raïkkönen deviendrait le plus vieux tenant de pole depuis Nigel Mansell, en 1994.
    • Lors de son bref retour, Mansell s’est qualifié premier en Australie, avec Williams. `Il avait 41 ans.
  • La plus longue séquence active de qualifications sans avoir été éliminé appartient à Nico Hulkenberg, avec 58 courses.
    • La dernière fois que l’Allemand fut éliminé en Q1 remonte au Grand Prix d’Espagne 2015.
  • Lewis Hamilton a obtenu au moins une victoire sur 19 des 21 circuits.
    • Les deux seuls endroits où il n’a pas gagné sont à Paul Ricard (évidemment) et à Bakou.
      • Son meilleur résultat en Azerbaïdjan est une cinquième place lors des deux dernières années.
  • En participant à la course de dimanche, Marcus Ericcson en sera à son 80ème Grand Prix.
    • Il devrait passer devant Stefan Johansson au troisième rang des pilotes suédois ayant participé au plus grand nombre de courses.
    • Dans cette liste, il y a Jo Bonnier (104) et le légendaire Ronnie Peterson (123) qui en comptent le plus.
  • En défendant sa couronne sur le circuit urbain azéri, ce serait la deuxième fois que Daniel Ricciardo remporte deux courses consécutives.
    • En 2014, l’Australien avait gagné en Hongrie et en Belgique.

statistiques*

*Grands Prix d’Europe et d’Azerbaïdjan combinés

victoires

  • Pilotes: Nico Rosberg & Daniel Ricciardo (1)
  • Écuries: Mercedes & Red Bull (1)

Poles positions

  • Pilotes: Nico Rosberg et Lewis Hamilton (1)
  • Écurie: Mercedes (2)

meilleurs tours

  • Pilotes: Nico Rosberg & Sebastian Vettel (1)
  • Écuries: Mercedes & Ferrari (1)

podiums

Crédit: Nico Rosberg, Twitter
  • Pilotes: Rosberg, Vettel, Perez, Ricciardo, Bottas, Stroll (1)
  • Écurie: Mercedes (2)

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *