Avant-goût Australie 2018: ce n’est qu’un début

Le moment tant attendu de tout le monde: une nouvelle saison de Formule 1 débute en fin de semaine, en Australie! Les vingt pilotes mettront leurs voitures à l’épreuve, après huit jours d’essais à Barcelone. Est-ce que Sebastian Vettel et Lewis Hamilton entameront un chapitre 2 de leur rivalité? Red Bull réussira-t-il à s’immiscer au top du classement, dès le round 1? La guerre tant attendue du milieu de peloton sera-t-elle aussi féroce qu’on le pense? Alors que ces questions seront répondues en piste, allons-y avec notre tout premier avant-goût d’un Grand Prix de notre (très) jeune histoire.

histoire du grand prix

  • La ville de Melbourne accueille la Formule 1 depuis 1996, mais le Grand Prix d’Australie figure au calendrier depuis 1985 (il a donc le même âge qu’Hamilton).
    • De 1985 à 1995, Adelaïde fut l’hôte du Grand Prix, alors que les courses bouclèrent la saison.
  • Lex Davison (à droite), quadruple vainqueur du Grand Prix d’Australie

    Si la F1 est en Australie depuis 1985, l’événement existe depuis 1928! Le premier Grand Prix eut lieu sur le circuit de Phillip Island.

    • Le pilote local, Lex Davison (1923-1965) et Michael Schumacher (#KeepFightingMichael) comptent chacun 4 victoires.
  • Deux champions furent sacrés de manière spectaculaire en 1986 et en 1994, en Australie.
  • Le Grand Prix d’Australie de 1991 est, jusqu’à présent, la course la plus courte de l’histoire de la Formule 1. La forte pluie força l’interruption du Grand Prix, après 14 tours.

le circuit

Circuit de l’Albert Park

Albert Park (5,303 km/58 tours)
Premier GP à Melbourne: 1996 (tout comme Jacques Villeneuve)

  • Situé à quelques kilomètres au sud du centre-ville de Melbourne, le circuit de l’Albert Park englobe un lac, un stade de soccer et est à côté d’un terrain de golf (FORE).
    • Il a accueilli deux Grands Prix australiens pré-F1, en 1953 et 1956 (remportée par Sir Stirling Moss).
  • Malgré son aspect de piste bosselée, environ deux-tiers du tour du circuit se fait à plein régime.
  • Trois accidents effroyables se sont survenus au virage 3, aussi appelé « Whiteford ».
    • En 1996, la Jordan de Martin Brundle se brisa littéralement en deux, au premier tour du premier GP à Melbourne. Le désormais célèbre analyste s’en sortit indemne et put prendre part au deuxième départ, dans le temps où les écuries avaient des véhicules de rechange.
      • En 2001, un commissaire de piste fut atteint mortellement par une roue de la BAR-Honda de Jacques Villeneuve, suite à un accrochage entre ce dernier et Ralf Schumacher.
      • Alonso: un gars chanceux

        15 ans plus tard, un accident presque similaire arriva entre Fernando Alonso et Esteban Gutierrez. Alonso emboutit la Haas du Mexicain et partit en tonneaux. Comme Brundle et Villeneuve, l’Espagnol sortit de son épave en un morceau, mais avec des douleurs aux côtes.

  • En 2009, l’heure de course du Grand Prix d’Australie fut déplacée à 17h (heure locale), pour plaire aux fans européens. Suite à l’accident fatal de Jules Bianchi au Japon, en, 2014, le départ fut reculé d’une heure.
    • Bernie Ecclestone voulait que la course soit nocturne, mais l’organisation refusa l’offre.
  • Meme: WTF1

    De 2010 à 2013, Nico Hulkenberg n’avait jamais complété le premier tour de l’Albert Park, en raison d’accrochages (2010 & 2012) et d’un ennui d’essence (2013, n’a pas pris part à la course).

statistiques

VICTOIRES:

  • Pilote: Michael Schumacher (4)
  • Écurie: McLaren (11)

PÔLES:

  • Pilotes: Ayrton Senna & Lewis « #Blessed » Hamilton (6)
  • Écurie: McLaren (10)

MEILLEURS TOURS:

  • Pilote: Kimi Raïkkönen (6)
  • Écurie: Ferrari (9)

PODIUMS: 

  • Pilote: Lewis Hamilton (7)
  • Écurie: McLaren (26)

à surveiller

  • En montant sur le podium en fin de semaine, Sebastian Vettel atteindrait la marque des 100 podiums en Formule 1.
    • Seuls Michael Schumacher (155), Lewis Hamilton (117 and couting) et Alain Prost (106) sont des membres du Club des 100 podiums.
    • Pour ceux qui se le demandent, Ayrton Senna (joyeux 58e anniversaire) en avait 80.
  • Mardi soir (heure du Québec), la FIA a annoncé qu’elle a ajouté une troisième zone de DRS, entre les virages 12 et 13.
    • Le circuit étant reconnu pour sa difficulté de dépasser, en ajouter une autre avant un virage propice aux dépassements devrait faire l’affaire.
  • Si jamais Kimi Raïkkönen devait inscrire la pole position ce samedi, ce serait sa 18e pole, passant devant Sir Jackie Stewart au 17e rang.
  • Parlant du Iceman, son record de courses consécutives dans les points est menacé. Le Finlandais en a inscrit 27 entre 2012 et 2013, avec anciennement Lotus.
    • Lewis Hamilton entame l’année 2018, avec 25 Grands Prix de suite dans le top 10. À Melbourne, il serait à 26.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *