Pré-saison 2020 (Bloc 1, Jour 2): Raikkonen mène, Mercedes innove avec le DAS

Pour cette deuxième journée des essais hivernaux 2020, Kimi Raikkonen a été le plus rapide. Cependant, Mercedes a retenu l’attention et créé un débat sans fin, avec le DAS.

Résumé de la première journée

Kimi Raïkkönen s’est installé au sommet des meilleurs temps du jour 2 de ce premier bloc d’essais pré-saison, à Barcelone. À 40 minutes de la fin de la journée, le Finlandais a chaussé des pneus tendres pour placer un chrono de 1:17.091.

Près de 25 minutes plus tard, le pilote de Alfa Romeo s’arrêta en bordure de piste, provoquant le premier drapeau rouge de ces essais. Raïkkönen était en panne sèche.

Au cours de la période matinale, Sergio Perez occupait le premier rang, avec un temps de 1:17.347. Le Mexicain de Racing Point avait abaissé les chronos réalisés respectivement par Lewis Hamilton (Mercedes), Pierre Gasly (AlphaTauri), Charles Leclerc (Ferrari) et Daniel Ricciardo (Renault).

Ricciardo a terminé troisième, mais son avant-midi fut abrupt. En effet, l’Australien n’a roulé que 41 fois sur le circuit barcelonais, car il y a eu un pépin. Il a pu reprendre la piste, quelques heures plus tard.

Chez AlphaTauri, Pierre Gasly roulait avec la AT-01 pour la première fois de ce bloc. Il s’est placé cinquième, avec 147 tours bouclés, à 149 millièmes de secondes d’Alex Albon (Red Bull) et du quatrième rang. Cependant, le Français a effectué un tête-à-queue, en matinée. Heureusement, aucun dommage ne fut repéré par les mécaniciens. Par contre, son compatriote Romain Grosjean n’a pas eu la même chance.

Bien qu’il ait complété le plus grand nombre de tours, ce jeudi (158), le pilote de Haas a endommagé son aileron arrière, au virage 4. Grosjean s’est hissé au 11e rang.

Vettel enfin en piste

Malade, Sebastian Vettel avait laissé sa place à Charles Leclerc, mercredi. Jeudi après-midi, l’Allemand monta dans la Ferrari SF1000 pour la première fois de ces essais. Vettel a inscrit le sixième temps, devant la Williams de George Russell et Leclerc.

Lando Norris (McLaren) a complété le top 10, avec un chrono de 1:18.474. Huit pilotes ont atteint la barre remarquable des 100 tours complétés. Prenant la place de Ricciardo en après-midi, Esteban Ocon a pris le douzième rang.

Mercedes introduit le « DAS »

Si Mercedes a retenu l’attention, jeudi, ce n’est pas en raison de leurs temps. Lewis Hamilton a occupé le neuvième rang (1:18.387, 106 tours); Valtteri Bottas, le treizième et dernier meilleur chrono (1:19.307, 77 tours).

L’écurie allemande a fait écarquiller bien des yeux, à cause du « DAS ».

Qu’est-ce que le DAS?

Le DAS, ou le Dual Axis Steering (direction à deux axes, en français) est un système nécessitant au pilote de tirer et de pousser son volant, afin de changer l’angle des roues avant et de les rapprocher. Cela permet un meilleur passage de l’air sur les lignes droites, d’augmenter la vitesse de pointe et, surtout, de refroidir le train avant. La surchauffe des pneus fut un problème chez Mercedes depuis quelques saisons, or le DAS serait la solution à cet ennui.

On peut voir Lewis Hamilton effectuer ce mouvement longitidunal sur la ligne droite du circuit de Barcelone.

Le fameux DAS. Le pilote tire ou pousse son volant pour rapprocher les pneus avant et/ou changer l’angle des roues avant. (Photo: Motorsport.com)

En entrevue dans la conférence de presse du midi, James Allison, le directeur technique de Mercedes, n’a pas voulu confirmer le fonctionnement du DAS.

Mais est-ce légal?

L’article 10.2.3 du règlement technique de la F1, publié sur le site de la FIA, stipule qu’il est interdit au pilote de modifier la suspension, lorsqu’une Formule 1 est en mouvement. Dans la vidéo publiée ci-dessus, on voir que lesdites suspensions ne changent pas d’angle.

Dans la même conférence de presse tenue lors du dîner, James Allison n’a jamais douté de la légalité du DAS. Il dit avoir discuté avec la FIA depuis un « certain temps ». Il dit aussi être confiant que le tout a été conçu selon les exigences du réglement technique.

Mentionnons aussi que l’article 10.4.1 indique qu’il est interdit de réaligner plus de deux roues. Or, c’est ce qu’on a vu dans la vidéo en question. De plus, il n’y a pas de précision quant à l’obligation de faire tourner les roues avec un seul axe.

Les adversaires de Mercedes sont conscients du processus du DAS, sauf Dr. Helmut Marko, de Red Bull. Ce dernier pense que la W11, le nouveau châssis des champions en titre, est illégale, car en touchant à la direction, il y a modification du contact du pneu avec l’asphalte. Or, cela pourrait affecter la hauteur de la monoplace, rendant la voiture illégale.

À moins d’un protestation déposée par une écurie lors d’une course officielle, la FIA clame que le DAS n’enfreint en aucun cas le règlement technique.

Alignement 21 février (Jour 3)

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *