Pré-saison 2019, bloc 2 (jour 4): Hamilton très proche de Vettel

Pour cette dernière journée d’essais hivernaux, à Barcelone, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ont presque inscrit les mêmes meilleurs temps. Du côté de Red Bull, l’écurie autrichienne a très peu roulé, ce vendredi.

Crédit photo: Motorsport Images

RÉSUMÉS DU BLOC II: JOUR 1  JOUR 2  JOUR 3

Deux jours après son accident, Sebastian Vettel a terminé la journée du vendredi au sommet du classement général avec un temps de 1:16.221, réalisé en matinée. Son grand rival, Lewis Hamilton, le suit avec seulement trois millièmes de moins que l’Allemand. Le coéquipier d’Hamilton, Valtteri Bottas, complète le top 3 (1:16.561).

Si la première semaine de pratique fut très convaincante pour la Scuderia Ferrari, la deuxième le fut beaucoup moins. Mardi, Charles Leclerc a perdu du temps à cause d’un problème de refroidissement. Mercredi, la jante de la roue avant gauche a explosé, causant l’accident de Vettel. Jeudi, Leclerc a souffert d’un ennui de refroidissement. Vendredi, en fin d’après-midi, Vettel a causé un drapeau rouge, suite à un pépin électrique, mettant fin à sa journée.

En revanche, Mercedes s’est bien remise de la fuite hydraulique survenue mardi. Leur deux pilotes ont bouclé plus de 100 tours à chaque jour. Malgré tout, la SF90 détient un léger, voire même net, avantage sur les champions. Par contre, il faudra que les Italiens règlent leurs soucis de fiabilité avant le Grand Prix d’Australie.

À l’extérieur des trois premiers, Nico Hulkenberg, présent uniquement en après-midi pour Renault, se classe quatrième, suivi de Daniil Kvyat (Toro Rosso) et de Carlos Sainz (McLaren). L’équipier d’Hulkenberg, Daniel Ricciardo, a fini huitième, avec un temps de 1:17.554, inscrit le matin.

Au lendemain d’un temps de roulage limité, suite à un problème d’échappement, Romain Grosjean a pu enchaîner 73 tours, au volant de la Haas. Cela l’a placé au septième échelon. Quant à Kevin Magnussen, il a remplacé Grosjean pour l’après-midi et a établi un chrono de 1:17.565, bon pour le neuvième rang. Cependant, il a causé le deuxième troisième drapeau rouge de la session, le premier étant Raikkonen (Alfa Romeo) en avant-midi.

Ennuis de boîte de vitesses chez Red bull

Pendant ce temps, Red Bull a passé une bonne partie de la dernière journée à réparer une boîte de vitesses sévèrement endommagée dans la monoplace de Max Verstappen. Le Néerlandais a été restreint à uniquement 29 tours, tous effectués durant le matin.

Cela n’aidait pas la cause de l’écurie autrichienne, handicapée par le manque de données aérodynamiques à cause de la violente sortie de piste de Pierre Gasly, la veille.

Néanmoins, Verstappen a pu enregistrer un temps de 1:17.709, le plaçant onzième. Seuls Sergio Perez (Racing Point) et Robert Kubica (Williams) ont fait pire que lui, en matière de chronos. Notons que tous les pilotes ont établi leur meilleur tour avec la gomme C5, à l’exception de Verstappen, qui était en C3 (médium).

Maintenant que les essais pré-saison sont terminés, il est temps pour les écuries de compléter les derniers peaufinages et d’être fin prêt pour le Grand Prix d’Australie, le 17 mars.

Merci beaucoup d’avoir suivi notre couverture de ces blocs de pratiques sur les médias sociaux, pendant deux semaines. Comme tout le personnel de la Formule 1 et ses fans, nous ne faisons que compter les jours avant la première course de l’année. 

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *