Pré-saison 2019, bloc 2 (jour 3): Leclerc ramène Ferrari premier

Charles Leclerc a placé Ferrari au sommet du classement, au cours de la troisième journée de la deuxième semaine d’essais. Lors de cette même séance, Pierre Gasly a accidenté sa Red Bull, mettant fin à son programme.

Résumé du bloc 2: JOUR 1  JOUR 2

Lors de la période matinale, plusieurs pilotes ont effectué des simulations de tours de qualifications. Au final, c’est Charles Leclerc qui a été le plus rapide, avec un chrono de 1:16.231. Le Monégasque chaussait des pneus de type C5, la gomme la plus tendre. Ce résultat personnel est un baume pour le jeune pilote, après seulement 7 tours complétés, en raison de l’accident de Sebastian Vettel la veille. Afin de compenser le temps perdu, Leclerc a roulé toute la journée. Malheureusement, elle s’est terminée avec vingt minutes restantes à la séance, dûe à une immobilisation de sa SF90.

Alexander Albon (Toro Rosso) et Lando Norris (McLaren) suivent derrière la nouvelle recrue de la Scuderia. À l’instar de Leclerc, la majorité des pilotes ont enregistré leurs chronos matinaux avec la C5, à l’exception de Lewis Hamilton (C2, moyennement dure) et Kevin Magnussen (C3, médium).

Pierre Gasly (Red Bull) et Daniel Ricciardo (Renault) complètent le top 5. Présent uniquement en après-midi, Ricciardo a devancé Nico Hulkenberg, qui se retrouve sixième. Pour la première fois de ces essais, Lance Stroll a permis à Racing Point d’atteindre le plateau des 100 tours. Son temps de 1:17.556 est bon pour le septième rang, devant la Alfa Romeo d’Antonio Giovinazzi. Cependant, le Québécois a causé un drapeau rouge, dans l’après-midi, en arrêtant sa monoplace au même endroit que Charles Leclerc.

Gros accident pour Gasly

Crédit photo: Motorsport Images

Par contre, la journée ne s’est pas très bien terminée pour Pierre Gasly. Le Français s’est retrouvé dans le mur pour une deuxième semaine consécutive.

En entrant au virage 9 du Circuit de Barcelone-Catalunya, une courbe rapide, le pilote Red Bull a mis la roue avant gauche sur l’herbe et a perdu le contrôle de sa voiture.

Si Gasly s’en est tiré indemne, la Red Bull fut carrément endommagée. Aussitôt de retour aux puits, le jeune Français a admis son erreur. Comme Max Verstappen sera derrière le volant de la RB15 vendredi, les essais hivernaux sont donc finies pour Gasly.

Par contre, Red Bull ne fut pas la seule écurie avec des ennuis. En dépit d’un temps de roulage très limité en raison d’un problème majeur d’échappement, Haas a vu Romain Grosjean se classer neuvième, avec 16 tours au compteur. Le Français partageait sa VF-19 avec Kevin Magnussen, qui était en piste pour l’avant-midi.

Heureusement chez Mercedes, les choses se sont mieux passées pour leurs deux pilotes. En effet, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont continué à effectuer de bons tours, lors du programme de longs relais. À un certain moment, Bottas enchaînait des chronos consécutifs de 81 secondes, avec la gomme moyennement dure (C2). Encore une fois, Hamilton et Bottas ont permis aux Flèches d’argent de récolter le plus de données de performances possibles, même s’ils ne se sont pas montrés sous leur vrai jour.

Finalement, Williams a terminé la journée avec 140 tours bouclés, grâce à George Russell. Aux yeux de certains observateurs présents à Barcelone, la FW42 semble plus réactive aujourd’hui qu’il y a deux jours. Par contre, il manquerait encore d’appuis aérodynamiques, expliquant probablement pourquoi Russell était inconstant sur un de ses longs relais. La voiture est certes fiable, mais elle n’est pas encore au niveau espéré, en termes de performance.

Alignement du 1er mars

Il ne reste plus qu’un jour avant la fin des essais pré-saison. Les écuries travailleront sûrement d’arrache-pied, afin d’être prêtes pour le Grand Prix d’Australie, le 17 mars.

Abonnez-vous à nos comptes Twitter et Facebook, afin de suivre les mises à jour de la pré-saison 2019 de Formule 1.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *