Pré-saison 2019, bloc 2 (jour 2): accident de Vettel, McLaren encore rapide

Pour une deuxième journée consécutive, McLaren finit la séance d’essais au sommet du classement général. Bien que Carlos Sainz ait été rapide, ces essais ont été marqués par l’accident de Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari s’en sort indemne.

Résumé du Jour 1 du Bloc 2

À l’instar de Lando Norris, Carlos Sainz a placé sa McLaren en tête du classement, grâce à un temps de 1:17.144. L’Espagnol de 24 ans fut chaussé de pneus C4 (gomme moyennement tendre), pour l’occasion. Cependant, il a causé un drapeau rouge, durant la matinée, en s’arrêtant à la sortie de la ligne des puits. Une perte de pression hydraulique est la cause de cette interruption.

Après Lance Stroll mardi, Sergio Perez a amené la Racing Point dans le top 3, en 1:17.842. Le Mexicain s’est donc rapproché du chrono de son coéquipier québécois, établi hier. Finalement, Sebastian Vettel, avec 40 tours en poche, s’est retrouvé troisième.

Son ancien collègue chez Ferrari, Kimi Raikkonen, continue de tirer la Alfa Romeo C38 vers le haut. Le champion du monde 2007 termine quatrième. Encore une fois, il a stoppé sa voiture en toute fin de séance. C’est devenu une habitude pour lui et Antonio Giovinazzi!

Romain Grosjean (Haas) le suit en cinquième position, suivi de Max Verstappen (Red Bull) et Daniil Kvyat (Toro Rosso).

Beaucoup de pilotes se sont servis des pneus C3 (médiums) et C2 (moyennement durs), dans le cadre d’un programme de longs relais. L’objectif premier était d’obtenir le plus de performance possible, afin de mieux se préparer dans des situations de course. Le cas de Verstappen est un bon exemple. En après-midi, le Néerlandais roulait beaucoup, rentrant souvent aux puits pour des arrêts aux stands réguliers.

Chez Mercedes, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont dû reprendre les heures perdues, en raison d’un pépin mécanique survenu la veille. Les deux pilotes se retrouvent huitième et neuvième au classement, mais ont complété 176 tours au total (102 pour Hamilton, 74 pour Bottas). Notons qu’ils n’ont pas utilisé les trains de pneus tendres.

Vettel dans le mur

Crédit photo: XPB Images

Cependant, la journée du mercredi a été grandement marquée par un accident de Sebastian Vettel. En avant-midi, le pilote allemand attaquait le virage 3 du Circuit de Catalunya-Barcelone. Soudainement, un problème à la roue avant gauche survint et la Ferrari se retrouva hors-piste.

Heureusement, Vettel sortit indemne de l’accident, mais cela a privé Charles Leclerc de quelques heures de roulage. Effectivement, Leclerc devait prendre la place du quadruple champion du monde en après-midi. Par chance, il a pu compléter un tour d’installation, dans les dernières minutes de la session.

Pour l’instant, on ne connait pas encore les causes derrière ce bris mécanique (Vettel non plus, d’ailleurs), mais il s’agit d’un deuxième ennui touchant la Scuderia. Mardi, Leclerc était resté dans les puits, en raison d’un manque de refroidissement de la monoplace.

Vettel et Leclerc ont donc vu la Williams de Robert Kubica boucler 130 tours et les Renault de Daniel Ricciardo et de Nico Hulkenberg continuer le programme de longs relais.

Alonso devient testeur et ambassadeur

Présent à Barcelone mardi, Fernando Alonso a annoncé, avec McLaren, qu’il effectuera quelques tests avec l’écurie, au cours de la saison 2019. De plus, il participera au développement de la MCL35 de 2020 et servira de mentor à Carlos Sainz et Lando Norris.

La tâche d’ambassadeur, qu’Alonso occupera, consiste à participer aux activités de l’écurie, en plus d’être une roue de secours pour les pilotes et les ingénieurs. L’Espagnol rejoint donc Mika Hakkinen à ce titre, ce dernier occupant ce rôle depuis une dizaine d’années.

Alonso a piloté pour McLaren en 2007, mais quitta l’écurie au terme d’une saison assez houleuse. Il reviendra à Woking de 2015 à 2018, sans monter sur le podium, gagner la moindre course.

Alignement du 28 février

Il ne reste plus que deux jours avant de commencer à compter les jours avant le premier Grand Prix de la saison, en Australie.

En attendant, voici l’alignement pour la septième journée des essais pré-saison.

Abonnez-vous à nos comptes Twitter et Facebook, afin de suivre les mises à jour de la pré-saison 2019 de Formule 1.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *