Pré-saison 2019, bloc 2 (Jour 1): Norris est rapide, Mercedes a des ennuis

Cinq jours après la fin du premier bloc d’essais pré-saison, les écuries de Formule 1 sont revenus à Barcelone. Pour le début de cette deuxième semaine, Lando Norris a inscrit le meilleur chrono de la journée. Pendant ce temps, Mercedes a souffert d’ennuis mécaniques, limitant leur programme.

Le jeune pilote de 19 ans a enregistré le tour le plus rapide, à moins d’une heure de la fin de la séance. Chaussé des pneus C5 (gomme la plus tendre), le Britannique a devancé la Red Bull de Pierre Gasly par six dixièmes de secondes. Lance Stroll, de Racing Point, complète le top 3.

Cependant, Norris a causé deux fois l’interruption de la session. En effet, sa McLaren s’est immobilisée en matinée, en raison d’une perte de pression hydraulique. Il a pu prendre part à la période de l’après-midi, mais s’est arrêté à vingt minutes de la fin.

Sebastian Vettel se classe au quatrième rang, lui qui a roulé durant l’après-midi. Contrairement à son coéquipier, Charles Leclerc, l’Allemand n’a souffert d’aucun problème. Durant le matin, Leclerc a été limité à 29 tours sur le circuit de Barcelone, car un pépin de refroidissement l’a gardé dans les garages assez longtemps.

En tête durant la séance matinale, l’Italien Antonio GIovinazzi se retrouve cinquième au classement général. La Alfa Romeo continue donc de se montrer forte, au cours de ces essais.

Lors de la session de l’après, Pierre Gasly et Sebastian Vettel se sont échangés les meilleurs chronos, tous les deux avec les pneus C3 (médiums). Cela était bien avant que Norris mette fin à la « guerre ».

Quant à Kevin Magnussen, le Danois a bouclé 131 tours sans ennuis. Cela représente une bonne nouvelle pour Haas, car la première semaine d’essais fut parsemée d’ennuis électriques.

Du trouble chez Mercedes

Une remorque ramenant la Mercedes en panne dans les garages.

Si Mercedes a très peu roulé en après-midi, c’est parce que Valtteri Bottas a été forcé d’arrêter sa W10, après un seul tour lancé.

Le Finlandais, qui partageait le volant avec Lewis Hamilton, a subi une chute de pression du carburant, Or, l’écurie allemande a dû changer le moteur au complet, avant de permettre à Bottas d’engranger des tours. Au final, le numéro 77 s’est placé onzième, devant Hamilton, qui roulait avec des nouvelles pièces.

En effet, la Mercedes du champion en titre présentait énormément de changements sur la monoplace, le matin. Des modifications ont été faites au niveau des pontons, du nez, de l’aileron avant et du fond plat.

Chez Williams, les choses se sont beaucoup mieux passées pour l’équipe de Grove, en Angleterre. George Russell a pu compléter 119 tours au volant de la FW42, avec un temps de 1:19.662.

Finalement, l’écurie Renault s’est concentrée sur les longs relais avec la gomme C3. Cela explique aussi pourquoi Daniel Ricciardo et Nico Hulkenberg sont en bas de tableau.

Alonso de retour à Barcelone

La plus grosse surprise de la journée venait des paddocks. Le double champion du monde de F1 (2005 et 2006), Fernando Alonso, s’est présenté au Circuit de Catalunya-Barcelone, afin de jeter un œil sur les essais hivernaux de son ancienne écurie, McLaren.

Crédit photo: McLaren/Twitter

De plus, l’Espagnol a annoncé qu’il arborera le numéro 66, lors des 500 Miles d’Indianapolis, le 26 mai prochain. Non, ce n’est pas en hommage du légendaire hockeyeur Mario Lemieux. Il s’agit du nombre avec lequel Mark Donohue a remporté la célèbre épreuve en 1972, au volant d’une McLaren-Penske, une première pour ces deux* écuries légendaires à Indianapolis.

Il n’y avait pas seulement qu’Alonso dans le giron des voitures oranges. Son ancien coéquipier, Stoffel Vandoorne, ainsi qu’Éric Boullier, ex-directeur sportif chez McLaren, étaient aussi présents dans les paddocks barcelonais.

*McLaren avait participé à cette édition du Indy 500 en tant que fournisseur de châssis.

Alignement du 27 février

Cinq journées de tests étant complétés, il n’en reste plus que trois. Qui sont les pilotes qui fouleront la piste catalane, mercredi? Découvrez-les ci-dessous.

Abonnez-vous à nos comptes Twitter et Facebook, afin de suivre les mises à jour de la pré-saison 2019 de Formule 1.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *