Le calendrier provisoire 2019 est sorti

Vendredi matin, journée d’essais libres du Grand Prix d’Italie, la Formule 1 a dévoilé le brouillon du calendrier 2019. Faisons un survol de ce calendrier.

Comme cette année, nous aurons le même nombre d’épreuves pour la prochaine campagne… et les mêmes courses. Cela veut donc dire que la Formule 1 retournera en Allemagne (à Hockenheim, plus précisément) en 2019. Normalement, ce Grand Prix est organisé aux deux ans, dans l’éventualité de voir le Nurburgring être l’hôte de ce rendez-vous. Tout cela est dû au succès aperçu dans les tribunes, pleines pendant l’avant-dernière fin de semaine du mois de juillet. Qui disait que la popularité de la F1 était en chute libre?

Pour la première fois depuis 2006 et 2007, il y aura deux Grands Prix d’Allemagne consécutifs.

Aussi, la Formula One Management (FOM – ou Liberty Media) a annoncé la prolongation de contrat du Grand Prix du Japon, disputé à Suzuka, jusqu’en 2021. C’est une bonne nouvelle, car ce sport ne peut pas se permettre de perdre un si bel événement comme celui-là et la Belgique, ayant aussi reçu un allongement jusqu’en 2021.

de la F1 jusqu’en… décembre!

Le Grand Prix d’Afrique du Sud 1963, dernière course tenue en décembre (28 décembre).

Comme à l’habitude, la nouvelle saison de Formule 1 débutera en Australie, le 17 mars prochain. Elle se terminera à Abu Dhabi, le 1er décembre. Oui, en décembre! C’est la première fois depuis 1963 que le calendrier sportif s’achèvera dans le dernier mois de l’année. Par contre, l’idée d’organiser une course à cette période de l’année est relativement récente. En 2011, Bernie Ecclestone avait comme suggestion de placer le Grand Prix de Bahreïn, annulé en raison de l’éclatement de conflits politiques sévissant dans le Moyen-Orient, au 30 octobre et de repousser le nouveau Grand Prix d’Inde au 11 décembre. L’idée fut rejetée, au grand plaisir des activistes bahreiniens.

Le raison pour laquelle le Grand Prix d’Abu Dhabi est tenue si tard dans l’année est pour faire de la place pour la nouvelle épreuve dans les rues de Miami. Cependant, cette course n’aura pas lieu avant 2020. Néanmoins, la place d’Abu Dhabi à cette date est restée.

Quelques changements et des clashs

Si les 21 courses sont les mêmes que nous avons cette année, il y a eu quelques changements. En premier lieu, le Grand Prix de Russie (29 septembre) suivra tout de suite après celui de Singapour (22 septembre), contrairement aux deux semaines séparant les deux courses. En deuxième lieu, le Grand Prix du Mexique (27 octobre) a été placé avant celui des États-Unis (3 novembre). Ce sera la quatrième fois en sept ans que le Grand Cirque de la F1 se transportera aux States au mois de novembre (2012, 2013, 2014 & 2019). En dernier lieu, il y aura deux semaines d’intervalle entre deux courses, de l’Australie jusqu’en France.

Il n’y aura pas de programme triple, mais on sera gâté par la présence de cinq programmes doubles (France & Autriche, Allemagne & Hongrie, Belgique & Italie, Singapour & Russie et Mexique & États-Unis). À noter que la Chine sera l’hôte de la fameuse 1000ème course du Championnat du monde de Formule 1, le 14 avril prochain. On espère donc une panoplie d’événements entourant ce rendez-vous magique… et une excellente course.

ClaSHS

Le Grand Prix du Japon 2019 clashe avec la course d’endurance au Mont Fuji et pendant la Coupe du monde de rugby au Japon.

Le calendrier 2019 semble plus espacé, mais il comporte quelques « clashs » avec d’autres événements. Par exemple, le Grand Prix du Japon sera disputé la même fin de semaine que les 6 Heures de Fuji, en endurance. Cette épreuve du WEC (championnat du monde d’endurance) peut être déplacée à une date ultérieure, pour permettre à certains pilotes de participer au célèbre Petit Le Mans, couru à Atlanta au mois d’octobre. Déjà que l’édition japonaise en WEC eut changé de date à plusieurs reprises, pour que Fernando Alonso puisse courir au Mont Fuji et être présent à Austin, la semaine d’après.

Outre Fuji, il existe trois autres clashs: l’épreuve inaugurale de la F1, en Australie (17 mars), a lieu le même week-end que les 1000 Miles de Sebring, en Floride. Le Grand Prix de Belgique (1er septembre) se tiendra en même temps que les 4 Heures de Silverstone; le Grand Prix du Brésil (17 novembre), en même temps que les 4 Heures de Shanghai.

Le Grand Prix du Japon 2019 ne causera pas seulement des problèmes au WEC, mais aussi aux amateurs de rugby. En effet, la course niponne se tiendra en pleine période de la Coupe du monde de rugby, organisée au Japon du 20 septembre au 2 novembre. Ce n’est peut-être pas aussi populaire que celle au soccer, mais cette Coupe du monde quand même un événement de grande envergure.

Calendrier 2019 provisoire*

*sujet à changement, en attendant qu’il soit entériner, le 11 octobre prochain.

DATEGRAND PRIXLIEU
17 marsAustralieMelbourne
31 marsBahreinSakhir
14 avrilChineShanghai
28 avrilAzerbaidjanBaku
12 maiEspagneBarcelone
26 maiMonacoMonte-Carlo
9 juinCanadaMontréal
23 juinFranceLe Castellet
30 juinAutricheSpielberg
14 juilletGrande-BretagneSilverstone
28 juilletAllemagneHockenheim
4 aoûtHongrieBudapest
1er septembreBelgiqueSpa
8 septembreItalieMonza
22 septembreSingapourMarina Bay
29 septembreRussieSotchi
13 octobreJaponSuzuka
27 octobreMexiqueMexico
3 novembreÉtats-UnisAustin
17 novembreBrésilSao Paolo
1er décembreAbu DhabiYas Marina

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *