Kimi Raïkkönen mérite-t-il de rester en 2019?

Au cours des dernières années, le nom de Kimi Raïkkönen se retrouve dans le marché des pilotes pour la saison suivante. Restera-t-il en Formule 1 ou sera-t-il évincé au profit d’un pilote plus jeune? Avec ses récentes performances, le Finlandais semble convaincre Ferrari et la planète F1 qu’il peut rendre de bons services pour une autre saison. Alors, la question se pose: stop ou encore?

Oui, il mérite de rester

Crédits: LAT Images

Avec la saison qu’il connaît, je pense que Raïkkönen devrait rester en F1 en 2019. En ce moment, il occupe le troisième rang du championnat des pilotes, avec 116 points. En plus, il compte sept podiums en dix courses. Si son arrêt aux puits, lors du Grand Prix de Bahreïn, s’était bien déroulé, il aurait pu en avoir huit. Bref, 2018 se déroule bien pour lui. Oui, il n’est plus le Kimi Raïkkönen du milieu des années 2000 (il était tellement rapide et très compétitif), mais il reste un pilote fiable. Parlant de rapidité, le Finlandais aurait bien pu se retrouver en pôle position de deux Grands Prix (Azerbaïdjan et Grande-Bretagne), n’eut été de ses erreurs lors de ses tours lancés en Q3. En gros, notre Kimi préféré en a encore dans le corps.

S’il devait revenir l’an prochain, est-ce que ce serait avec la Scuderia Ferrari? Oui et non. Oui, car c’est toujours possible que l’écurie au cheval cabré décide que ce serait prématuré de promouvoir leur protégé, Charles Leclerc, au rang de titulaire chez eux. C’est une certitude: Leclerc a le potentiel pour devenir champion du monde. Cependant, est-ce le bon moment de l’envoyer de Sauber à Ferrari directement, alors qu’il n’a que 20 ans? Si tel est le cas, garder Raïkkönen serait une bonne option. En plus, il semble que Daniel Ricciardo, apparemment courtisé par Ferrari, n’ira pas ailleurs, ni plus loin (allô France D’Amour) et restera avec Red Bull. En gros, Kimi restera chez les Rouges.

Si Ferrari devait le remercier pour ses loyaux services avec eux, McLaren deviendrait peut-être un choix probable pour lui. Raïkkönen connaît bien l’écurie, ayant piloté pour eux de 2002 à 2006 et étant dans la course au titre à deux reprises (2003 et 2005). Dans ce cas-ci, le Finlandais pourrait remplacer Fernando Alonso, qui risquerait de quitter le merveilleux monde de la F1 ou McLaren à la fin de 2018. Même s’il a dit (à la blague) avoir parlé avec l’équipe de Woking… mais dans le passé, il ne dirait pas non à un retour là-bas.

En cas d’éventuel départ d’Alonso, Raïkkönen serait un bon fit pour replacer une écurie pris dans un maudit bordel, à court terme. Il est certes peu expressif dans les médias, mais il pose très peu de problèmes au sein d’un groupe. De plus, ce n’est pas vrai que McLaren alignera le jeune Lando Norris, meneur du championnat de Formule 2 cette année, avec un Stoffel Vandoorne qui s’améliore malgré une campagne décevante. Dans un moment où on a assisté à la restructuration de l’organigramme de l’équipe, avoir deux jeunes pilotes dans leurs rangs ne serait pas idéal.

Non, c’est fini pour lui

D’un autre côté, je pense que c’est la fin pour notre diseur de « Bwoah » préféré. La raison principale est que la Scuderia Ferrari cherche, évidemment, à gagner les deux championnats (pilotes et constructeurs). Or, Sebastian Vettel est en bonne position pour battre Lewis Hamilton, mais chez les constructeurs, on dirait que c’est un travail individuel que l’Allemand fait. Oui, Kimi Raïkkönen emmagasine des points précieux pour Ferrari, mais ce n’est pas assez. Cela fait dix ans que les Rouges n’ont pas remporté le titre des écuries et, sachant qu’ils ont la voiture pour mettre fin au règne de Mercedes, il faudrait clairement que les deux pilotes soient plus que constants et, l’an dernier, Raïkkönen ne le fut pas beaucoup. Actuellement, Ferrari mène le championnat, grâce au double abandon des Flèches d’Argent en Autriche. Maintenant, imaginez si Kimi uniquement avait une chute de forme au cours des dernières courses en sol européens, par exemple. Cela mettrait la direction et les tifosis en furie, parce que l’opportunité de consolider cette avance s’est volatilisée.

Charles Leclerc sera-t-il le remplaçant désigné de Kimi Raïkkönen, en 2019?

Aussi, Ferrari détient en Charles Leclerc un joyau incroyable. Comme mentionné un peu plus haut, il a la carrure d’un champion du monde. Oui, j’avais mentionné plus haut que l’équipe de Maranello ne devrait pas précipiter la promotion, mais en même temps, il semble prêt pour la prochaine étape. Selon certaines rumeurs, le Monégasque aurait déjà accepté verbalement un contrat de deux ans avec eux. Ainsi, si cela était vrai, la nouvelle paire de pilotes aurait autant de gueule, mais serait plus constante et plus agressive.

Oui, il serait enfin temps de remplacer Raïkkönen pour quelqu’un avec plus de fougue. À chaque fois qu’il est en mesure de gagner une course, il passe toujours proche. Ce fut le cas en Autriche cette année et en Espagne 2016, lorsqu’il a fini deuxième derrière Max Verstappen à moins de deux secondes de lui. Raïkkönen n’a guère remporté de courses depuis le Grand Prix d’Australie 2013, alors qu’il était chez Lotus. Depuis, il accumule les podiums sans la moindre victoire. Le problème est là: il lui manque souvent 1% ou 2% d’attaque et de fougue pour aller chercher au moins une place. À la fin, ça fait mal au compteur de la Scuderia.

verdict

Au final, je suis préférable à une reconduction de contrat du Finlandais chez Ferrari, mais pour la dernière fois. Pour l’instant, sa campagne 2018 se passe bien et je touche du bois pour qu’il puisse au moins mettre la main sur sa 21ème victoire en Formule 1 avant Abu Dhabi. Ce qu’il nous a montré lors du programme triple pourrait sûrement influencer la décision de la direction de la légendaire équipe. Cependant, une baisse de régime au cours des prochaines épreuves risquerait fortement de ruiner ses chances de rester. Sinon, la rumeur de Charles Leclerc en rouge dès 2019 deviendrait véridique.

Surveillez bien les performances de Kimi Raïkkönen d’ici les semaines à venir.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *