Grand Prix de Macao: une course à remporter

Du 15 au 18 novembre, les pilotes de plusieurs catégories, dont la Formule 3, disputeront le Grand Prix de Macao. Il s’agit d’une course que ceux y participant veulent remporter à tout prix. Le Bulletin F1 vous offre un avant-goût de cette épreuve mythique.

Pourquoi Macao est spécial?

Avant de rêver du Grand Prix de Monaco en Formule 1, les pilotes rêvent de Macao. Pour quelqu’un évoluant en F3, c’est prestigieux. Gagner sur le circuit difficile de 6.2 kilomètres, aux abords de l’océan Pacifique, rentre très bien dans un curriculum vitae. Même les plus grands pilotes, comme Ayrton Senna, Michael Schumacher et David Coulthard, ont monté sur la plus haute marche du podium. Ce serait donc un honneur pour ces jeunes pilotes d’imiter leurs idoles.

Cependant, il faut braver le tracé de Guia, qui ne pardonne pas, pendant une fin de semaine complète. Croyez-nous: le Grand Prix de Macao n’est pas de la tarte.

Circuit de Guia, à Macao. (Crédit photo: racingcircuits.info)

Du long de ses 6.2 kilomètres, le circuit de Guia comporte une série de très longues lignes droites, jusqu’au virage Lisboa. Ensuite, les pilotes attaquent une panoplie de virages en montée rapides et lents, toujours proches des barrières. Aucune erreur n’est permise, car cela entraînera automatiquement un drapeau rouge, comme le montre si bien la vidéo ci-dessous. En effet, il y a très peu de zones de dégagement proche de la piste!

« Macao peut prendre des années à maîtriser, mais c’est un circuit vraiment excellent. » − Mike Conway, vainqueur de l’édition 2006

 

Histoire du Grand Prix

Michael Schumacher, vainqueur de l’édition de 1990.

La première épreuve à Macao eut lieu en 1954, sur le même tracé, en tant que course amatrice et locale. Celle de 1955 fut désormais considérée uniquement pour les professionnels, avec des voitures de tourisme (GT). En 1961, alors que le Grand Prix redevint ouvert aux amateurs jusqu’en 1966, l’organisation de l’événement changea de catégorie: la Formule Libre. La moto, comme épreuve de soutien, s’ajouta au programme en 1967, mais l’accident fatal de Dodjie Laurel força les promoteurs à revoir la sécurité sur et autour du circuit.

De 1974 à 1982, la Formule Pacifique fut l’attraction principale. La Formule Pacifique était un championnat de monoplaces à roues découvertes courues en Asie et en Océanie. Lorsque cette catégorie fut considérée obsolète, le Grand Prix de Macao opta pour la Formule 3, où les jeunes espoirs des quatre coins du monde se battraient pour la victoire.

Le premier vainqueur du GP de Macao avec une Formule 3, en 1983. Ce pilote deviendra une légende de la F1.

Qui fut le premier gagnant dans la catégorie F3, en 1983? Un certain Ayrton Senna. Le connaissez-vous?

L’édition de 1990 fut une des plus spectaculaires… et la plus controversée. Deux futurs champions du monde de Formule 1, Mika Hakkinen et Michael Schumacher, se disputèrent la victoire de la course 2 de cette fin de semaine. Schumacher, meneur de l’épreuve, effectua un test de frein (brake test) sur la ligne droite principale, ce qui pris Hakkinen par surprise. Le Finlandais perdit le contrôle de sa monoplace et finit dans le mur.

Même le Grand Prix de 2017 restera dans les annales. Lors du dernier tour de la troisième course, Sergio Sette Camara (le nouveau pilote de développement de McLaren) et Ferdinand Habsburg tapèrent le mur en même temps, permettant à Dan Ticktum de remporter l’épreuve.

Depuis l’introduction de la Formule 3 en 1983, seulement trois pilotes ont réussi à être victorieux dans l’ancienne colonie portugaise de Chine: le Suisse Edoardo Mortara (2009 et 2010), le Suédois Félix Rosenqvist (2014 et 2015) et le Portugais Antonio Felix Da Costa (2012 et 2016). Ces trois vainqueurs se sont retrouvés récemment en Formule E, durant la saison 2017-18.

Les pilotes à surveiller

L’édition 2018 du Grand Prix de Macaco regorgera d’excellents pilotes, prêts à figurer parmi les vainqueurs de ce légendaire rendez-vous. Voici ceux qui retiendront l’attention des amateurs.

Daniel Ticktum (Grande-Bretagne)

Ticktum en action, lors du Grand Prix de Macau 2017. (Image: Dan Ticktum/YouTube)

Dan Ticktum est le champion en titre du Grand Prix de Macao. Le Britannique sort d’une excellente saison de Formule 3 européenne, dans laquelle il a fini vice-champion. Ayant remporté quatre courses en 2018, Ticktum veut devenir le quatrième pilote à gagner deux fois cet événement automobile prestigieux.

Mick Schumacher (ALlemagne)

Il n’a plus besoin de présentation, n’est-ce pas?

Mick Schumacher arrive à Macao avec la possibilité de devenir le troisième Schumacher à triompher dans les rues de l’île chinoise. Michael et Ralf ont gagné en 1990 et en 1995. L’Allemand a battu Ticktum, lors du championnat européen de F3 de 2018, avec une poussée exceptionnelle de cinq victoires consécutives.

Lors de sa première participation à la classique macanais en 2017, Schumacher a terminé seizième, à deux tours de Dan Ticktum.

Joel Eriksson (Suède)

Joel Eriksson. (Crédit photo: James Gasperotti/LAT Images)

En deux présences à Macao, le Suédois Joel Eriksson n’a jamais pu compléter l’épreuve. Jamais deux sans trois? On ne lui souhaite pas cela.

En 2017, le pilote de 20 ans a été sacré vice-champion de F3 européenne. Cette année, il sort d’une première campagne complète de DTM (championnat allemand de voitures de tourisme) avec BMW, gagnant une course à Misano, en Italie. Au début de 2018, il a même testé en Formule E, avec l’écurie DS Virgin. Lors de son intense bataille avec Lando Norris, en F3, Eriksson a remporté sept courses a forcé Norris à être couronné à Hockenheim.

Néanmoins, faites attention à ce pilote. Il détient un rythme intéressant en piste, mais n’a jamais été chanceux.

Comment regarder le Grand Prix?

Pour suivre cette course exceptionnelle, vous pouvez vous diriger sur la page Facebook de la FIA ou sur le site de Motorsport.com.

D’ailleurs, voici l’horaire des épreuves diffusées (aux heures de Chine):

Friday

1130-1210       FIA F3 World Cup – Free Practice 2
1230-1300       FIA GT World Cup – Free Practice 2
1510-1550       FIA F3 World Cup – Qualifying 2
1610-1640       FIA GT World Cup – Qualifying

Saturday

0900-1000       FIA F3 World Cup – Qualifying Race (10 laps)
1305-1405       FIA GT World Cup – Qualifying Race (12 laps)

Sunday

1225-1340       FIA GT World Cup (18 laps)
1530-1630       FIA F3 World Cup (15 laps)

Les horaires proviennent du site officiel de la FIA.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *