Grand Prix de Macao 2019: une course à remporter

Cette fin de semaine, en plein Grand Prix du Brésil, des pilotes de plusieurs catégories, dont la Formule 3, participeront au Grand Prix de Macao. Il s’agit d’une course que ceux y participant veulent remporter à tout prix. Le Bulletin F1 vous offre un avant-goût de cette épreuve mythique.

POURQUOI MACAO EST SPÉCIAL?

Avant de rêver du Grand Prix de Monaco en Formule 1, les pilotes rêvent de Macao. Pour quelqu’un évoluant en F3, c’est prestigieux. Gagner sur le circuit difficile de 6.2 kilomètres, aux abords de l’océan Pacifique, rentre très bien dans un curriculum vitae. Même les plus grands pilotes, comme Ayrton Senna, Michael Schumacher et David Coulthard, ont monté sur la plus haute marche du podium. Ce serait donc un honneur pour ces jeunes pilotes d’imiter leurs idoles.

Cependant, il faut braver le tracé de Guia, qui ne pardonne pas, pendant une fin de semaine complète. Croyez-nous: le Grand Prix de Macao n’est pas de la tarte.

Circuit de Guia, à Macao. (Crédit photo: racingcircuits.info)

Du long de ses 6.2 kilomètres, le circuit de Guia comporte une série de très longues lignes droites, jusqu’au virage Lisboa. Ensuite, les pilotes attaquent une panoplie de virages en montée rapides et lents, toujours proches des barrières. Aucune erreur n’est permise, car cela entraînera automatiquement un drapeau rouge, comme le montre si bien la vidéo ci-dessous. En effet, il y a très peu de zones de dégagement proche de la piste!

« Macao peut prendre des années à maîtriser, mais c’est un circuit vraiment excellent. » − Mike Conway, vainqueur de l’édition 2006

 

HISTOIRE DU GRAND PRIX

Michael Schumacher, vainqueur de l’édition de 1990.

La première épreuve à Macao eut lieu en 1954, sur le même tracé, en tant que course amatrice et locale. Celle de 1955 fut désormais considérée uniquement pour les professionnels, avec des voitures de tourisme (GT). En 1961, alors que le Grand Prix redevint ouvert aux amateurs jusqu’en 1966, l’organisation de l’événement changea de catégorie: la Formule Libre. La moto, comme épreuve de soutien, s’ajouta au programme en 1967, mais l’accident fatal de Dodjie Laurel força les promoteurs à revoir la sécurité sur et autour du circuit.

De 1974 à 1982, la Formule Pacifique fut l’attraction principale. La Formule Pacifique était un championnat de monoplaces à roues découvertes courues en Asie et en Océanie. Lorsque cette catégorie fut considérée obsolète, le Grand Prix de Macao opta pour la Formule 3, où les jeunes espoirs des quatre coins du monde se battraient pour la victoire.

Qui fut le premier gagnant dans la catégorie F3, en 1983? Un certain Ayrton Senna. Le connaissez-vous?

Le premier vainqueur du GP de Macao avec une Formule 3, en 1983. Ce pilote deviendra une légende de la F1.

L’édition de 1990 fut une des plus spectaculaires… et la plus controversée. Deux futurs champions du monde de Formule 1, Mika Hakkinen et Michael Schumacher, se disputèrent la victoire de la course 2 de cette fin de semaine. Schumacher, meneur de l’épreuve, effectua un test de frein (brake test) sur la ligne droite principale, ce qui pris Hakkinen par surprise. Le Finlandais perdit le contrôle de sa monoplace et finit dans le mur.

Même le Grand Prix de 2017 restera dans les annales. Lors du dernier tour de la troisième course, Sergio Sette Camara (actuellement en Formule 2 avec DAMS) et Ferdinand Habsburg tapèrent le mur en même temps, permettant à Dan Ticktum de remporter l’épreuve.

Depuis l’introduction de la Formule 3 en 1983, seulement quatre pilotes ont réussi à être victorieux dans l’ancienne colonie portugaise de Chine: le Suisse Edoardo Mortara (2009 et 2010), le Suédois Félix Rosenqvist (2014 et 2015), le Portugais Antonio Felix Da Costa (2012 et 2016) et l’Anglais Daniel Ticktum (2017 et 2018).

L’an dernier, Ticktum parvint à défendre son titre, mais l’événement fut marqué par l’accident horrible de l’Allemande Sophia Floersch, propulsée dans les grillages de sécurité. Elle s’en tira avec des blessures au cou, mais elle reviendra à Macao cette année!

En 2019, les nouveaux modèles de F3, que l’on a pu voir durant la saison inaugurale du championnat du monde cette année, seront présentes.

LES PILOTES À SURVEILLER

L’édition 2019 du Grand Prix de Macaco regorgera de très bons pilotes, prêts à figurer parmi les vainqueurs de ce légendaire rendez-vous. Voici ceux qui retiendront l’attention des amateurs.

Daniel Ticktum (Grande-Bretagne)

Le double vainqueur en titre veut réaliser le tour du chapeau. Par contre, la tâche sera plus difficile: il n’a jamais roulé dans la nouvelle génération de Formule 3.

L’Anglais, qui pilotera pour Carlin Buzz Racing, veut prouver qu’il a encore la hargne. En effet, l’ancien membre de l’Académie Red Bull a perdu son volant en Super Formula, au Japon, après un début de saison ardu.

Robert Shwartzman (Russie)

Le champion de la saison 2019 de Formule 3 de la FIA souhaite réaliser le doublé. Ayant dominé la campagne, avec Marcus Armstrong et Jehan Daruvala, ses coéquipiers avec Prema, le Russe veut poursuivre sur sa belle lancée.

Marcus Armstrong (Nouvelle-Zélande)

Vice-champion de la F3 en 2019, le Néo-Zélandais Marcus Armstrong désire s’imposer dans la course junior la plus importante au monde. Le membre de l’Académie Ferrari veut rendre la monnaie de la pièce à Shwartzman.

Jake Hughes (Grande-Bretagne)

Impressionnant au cours de la première année du championnat international de Formule 3, Jake Hughes est considéré comme un prétendant sérieux à la couronne à Macao. Il pilotera pour HWA RACELAB.

Juri Vips (Estonie)

Au moment d’écrire ces lignes, Juri Vips a obtenu la pôle position du Grand Prix de Macao 2019.

Le pilote estonien, membre de l’Académie Red Bull, a été une menace sérieuse au trio infernal de pilotes Prema Shwartzman-Armstrong-Daruvala. Vips a même été mentionné comme un potentiel prétendant à un volant chez Toro Rosso, en 2020!

Callum Ilott (Grande-Bretagne)

Le Britannique Callum Ilott participera, encore une fois, à cette épreuve légendaire. Actuellement inscrit au championnat de Formule 2, le membre de l’Académie Ferrari n’a jamais couru avec la nouvelle génération de F3.

Cela ne l’a pas empêché de se qualifier au troisième rang de l’épreuve (toujours au moment d’écrire ces lignes)! Il a David Schumacher, le fils de Ralf, comme coéquipier chez Sauber Junior Team by Charouz.

COMMENT REGARDER LE GRAND PRIX?

Pour suivre cette course exceptionnelle, vous pouvez vous diriger sur la page officielle de la FIA gratuitement!

D’ailleurs, voici l’horaire des épreuves diffusées (aux heures du Québec):

Saturday – 16/11/2019 

(Vendredi 15 nov. 2019) 21:00 ~ 22:00: Course 1 (10 laps) – 61.200 km (38.028 mi) / 60 Minutes Max

Sunday – 17/11/2019

3:30 ~ 4:30: Macau Grand Prix (15 laps) – 91.800 km (57.042 mi) / 60 Minutes Max

Le Bulletin F1 reviendra sur cette course dans le podcast du Grand Prix du Brésil, dans le segment En route vers la F1.

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *