F1 2019: En route vers la course numéro 1000 (officiellement)

Le Grand Prix de Chine sera la course numéro 1000 du championnat du monde de Formule 1. De Silverstone à Shanghai, en fin de semaine, il y a eu beaucoup d’histoires écrites dans l’univers de la catégorie reine du sport automobile. Dans le cadre de cette course historique, nous retracerons quelques statistiques en 69 ans d’action.

1000 courses… et plus!

La première course de type « Formule 1 » eut lieu à Turin, en 1946, quatre ans avant le Championnat du monde des pilotes.

Avant de commencer, il faut préciser qu’il y a eu plus que 1000 Grands Prix de Formule 1. En effet, celle qu’on assistera est la millième du championnat du monde sanctionné par la Fédération internationale de l’Automobile (FIA).

Entre 1946 et 1983, il y eut 369 courses hors championnat. En 1947, un an après que la Formule 1 ait été reconnue comme catégorie sportive, des épreuves eurent lieu sous les règles de F1. Lorsque le premier championnat des pilotes fut officiellement lancé en 1950, 15 Grands Prix hors championnat furent organisées, en plus des 7 comptant pour vrai.

La dernière course ne comptant pas pour la saison eut lieu en 1983, appelée la Course des Champions. Courue à Brands Hatch, en Angleterre, Keke Rosberg remporta cette épreuve au volant d’une Williams. 13 pilotes participèrent à cette course spéciale. Comme le championnat du monde devint de plus en plus populaire commercialement, les Grands Prix hors-championnat devinrent chose du passé.

En fait, pas vraiment, semble-t-il.

Certaines personnes considèrent que la série Trofeo Indoor Formula 1 était la dernière série de courses hors-championnat. De 1988 à 1996 (sauf en 1994), l’événement accueillait des voitures de F1 dans une course de sprint à Bologne, en Italie. Le Trofeo Indoor Formula 1 se déroulait en décembre, deux mois après la fin de la saison de F1. Giancarlo Fisichella, avec la Benetton-Renault, remporta la dernière édition en 1996.

Si on ajoute les 369 Grands Prix hors-championnat et les neuf éditions du Trofeo Indoor Formula 1, nous en avons 374 au total. Additionnez maintenant les 1000 officiellement comptabilisées, il y a donc eu 1374 courses sous les règles officielles de la Formule 1.

1000 courses à travers le monde

Entre 1950 et 2019, 72 pays ont reçu la visite de la Formule 1. L’Italie est celle qui a accueilli le plus de courses, avec 96. Pourquoi 96? 69 d’entre elles eurent lieu à Monza; 26, à Imola, proche de Bologne (dans le cadre du Grand Prix de Saint-Marin) et 1 à Pescara.

L’Allemagne suit en deuxième position avec 77 courses, répartis dans trois circuits (Hockenheim, AVUS et Nurburgring). Les 12 Grands Prix d’Europe et les 2 de Luxembourg, tenus au Nurburgring, sont comptabilisées. Finalement, la Grande-Bretagne suit au troisième rang avec 72 épreuves.

La Formule 1 a visité 10 villes des États-Unis, pour un total de 69 courses.

L’an prochain, le Vietnam deviendra le 73e pays où le grand cirque de la F1 atterrira.

Les courses importantes

Course 1: Grand Prix de Grande-Bretagne 1950

Silverstone, 13 mai 1950

Le tout premier Grand Prix du Championnat du monde des pilotes eut lieu à Silverstone. Ayant sécurisé les quatre premières places de la grille de départ, Alfa Romeo termina la course avec un triplé. L’Italien Giuseppe Farina fut déclaré vainqueur. Ses coéquipiers Luigi Fagioli le suivit au deuxième rang; Reg Parnell, troisième.

Course 100: Grand Prix d’Allemagne 1961

Nurburgring, 6 août 1961

Il fallut attendre onze ans pour que la Formule Un atteigne le cap des 100 courses. La centième fut disputée sous une pluie battante du très mythique et dangereux Nurburgring Nordschleife. Sir Stirling Moss, avec sa Lotus-Climax, remporta sa dernière course en F1, en battant Wolfgang Von Trips et Phil Hill, le champion éventuel de cette saison 1961.

Course 500: Grand Prix d’Australie 1990

Adelaide, 4 novembre 1990

La 500ème épreuve fut aussi la dernière de la saison 1990. Le Grand Prix d’Australie, le s’quatre novembre 1990, se tenait une manche après la fameuse collision entre Ayrton Senna et Alain Prost au Japon, donnant le titre à Senna.

C’est Nelson Piquet qui enleva les grands honneurs de la course n°500, dans les rues d’Adelaide. Le Brésilien partagea le podium avec Nigel Mansell et Alain Prost. Fraîchement titré, Senna abandonna, en raison d’un ennui de boîte de vitesse. Le regretté Andrea De Cesaris disputait sa 150e course, alors que Tyrell participait à son 300e Grand Prix.

Course 700: Grand Prix du Brésil 2003

Interlagos, 6 avril 2003

Ce 700e Grand Prix de Formule 1 fut renversant. Comme en Allemagne en 1961, la course eut lieu sous la pluie. Plusieurs pilotes sortirent de piste au virage 3, dont Juan Pablo Montoya et Michael Schumacher.

Giancarlo Fischella, de Jordan, profita d’une erreur de Kimi Raikkonen, alors chez McLaren, pour prendre les commandes de l’épreuve. Quelques tours plus tard, Mark Webber (Jaguar) accidenta sa voiture proche de la ligne des puits. Au même moment, Fernando Alonso tapa durement les débris de la Jaguar. La course fut arrêtée après 54 tours.

À l’origine, Raikkonen fut déclaré vainqueur, mais comme il faut entériner le résultat deux tours après le drapeau rouge, Fisichella reçut la victoire et le trophée du premier rang, lors de l’épreuve suivante. Ce fut la première victoire de « Fisico », le tout au 200e Grand Prix de Jordan Grand Prix.

Heureusement que la course ne put recommencer, car la Jordan prit feu au moment de l’interruption!

Course 800: Grand Prix de Singapour 2008

Marina Bay, septembre 2008

La 800e course coïncidait avec la première disputée en pleine nuit. Celle-ci eut un impact énorme sur la suite de cette saison déjà exaltante.

Nelson Piquet Jr. accidenta sa Renault, entraînant la sortie de la voiture de sécurité. Cela permit à son coéquipier, Fernando Alonso, de remonter le peloton et, ainsi, de mener la course. Pendant ce temps, Felipe Massa, alors meneur, connut un arrêt aux puits atroce. Il partit avec la pompe à essence encore attachée à sa Ferrari.

Alonso remporta ce Grand Prix nocturne inaugural, mais on apprit que Piquet avait envoyé sa voiture de manière délibérée, afin que son coéquipier puisse se retrouver parmi le peloton de tête. Quand la FIA apprit cela, elle décida de bannir à vie Flavio Briatore, alors directeur sportif de Renault, ainsi que Bob Bell.

Quant à Massa, cet incident controversé l’a mis dans le trouble, car il perdit le championnat des pilotes au Brésil.

Course 900: Grand Prix de Bahrein 2014

Sakhir, avril 2014

À l’instar de Singapour 2008, le 900e Grand Prix de l’histoire fut aussi disputée sous les projecteurs.

On assista à un duel fratricide épique entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, les deux pilotes de Mercedes. Durant cette même course, Pastor Maldonado envoya la Sauber du Mexicain Esteban Gutierrez valser sur la piste. Après une série de tonneaux, Gutierrez sortit indemne de son véhicule.

Au terme de 57 tours renversants, Hamilton franchit la ligne d’arrivée en premier, avec Rosberg en deuxième place. Sergio Perez compléta le podium, offrant à Force India son deuxième top 3 de son histoire.

Cette course marquait aussi le début d’une rivalité qui deviendra acide, au cours de la campagne 2014.

Quelques statistiques

(Sources: STATSF1.com & Auto, le magazine officiel de la FIA)

  • 65 196 tours ont été complétés.
  • 772 pilotes ont participé à au moins un Grand Prix de Formule 1, 159 écuries se sont qualifiées pour une course minimum.
  • Il y a eu 107 vainqueurs de Grands Prix différents. Le dernier en lice est Valtteri Bottas, lorsqu’il a remporté le Grand Prix de Russie 2017. Si Charles Leclerc avait gagné au Bahreïn, il aurait été le 108e.
    • Chez les écuries, ce sont 34 qui sont reparties avec le trophée de l’équipe triomphante.
  • 22 nations ont remporté une course au moins. Le Royaume-Uni compte 278 victoires en Formule 1.
  • 40 498.47 points ont été attribués depuis 1950.
    • Pourquoi .47? Dans les débuts du Championnat du monde des pilotes, le meilleur tour en course rapportait un point. Or, en Grande-Bretagne 1954 et en Argentine 1955, des pilotes avaient inscrit le même temps. Ils se partagèrent donc une portion du point boni.
  • 33 pilotes ont été sacrés champion du monde; chez les écuries. 15 furent couronnées.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *