Changements en 2019

Comme à chaque année, on assiste à une vague de changements de règles. 2019 ne fait pas exception, mais cela prend une tournure importante. Voici ce qui va changer cette saison.

règles sportives

Point boni pour le meilleur tour en course

Il s’agit de la règle sportive la plus récente à être entérinée.

Pour 2019, un point boni sera attribué au pilote qui obtiendra le meilleur tour en course. Par contre, seuls ceux ayant terminé dans le top 10 seront admissibles à ce supplément. Le constructeur du pilote au tour le plus rapide récoltera aussi ce boni.

S’il s’agit d’un pilote hors des dix premiers établit le meilleur chrono, le point ne sera pas donné.

Relance des courses sous la voiture de sécurité

Après la rentrée aux puits de la voiture de sécurité, les pilotes pourront dépasser un adversaire après avoir franchi la ligne de départ/arrivée. Auparavant, la règle stipulait que les voitures pouvaient passer une autre à la ligne de la voiture de sécurité, située à quelques mètres de l’entrée des stands.

Gants biométriques

Crédit photo: FIA

Tous les pilotes devront porter obligatoirement des gants biométriques. Sur ces gants, on retrouve des senseurs sur le bout des doigts, dans le but de mesurer les signes vitaux des participants. Il s’agit d’une solution pour améliorer les soins médicaux, ainsi que les interventions en cas de graves accidents.

Drapeau à damier lumineux

Après la bévue du Grand Prix du Canada 2018, où la mannequin Winnie Harlow a signalé la fin de la course à l’avant-dernier tour, le drapeau à damier ne sera plus brandi officiellement.

À l’avenir, il sera remplacé par un panneau lumineux en DEL avec ledit drapeau, qui marquera la clôture de l’épreuve. Cependant, on verra encore le drapeau à damier réel, mais seulement de manière symbolique.

Tour de formation

Les règles concernant les tours de formation ont changé. À l’avenir, les pilotes devant partir de la ligne des puits pourront prendre part au tour de formation. Ils peuvent aussi compléter un tour de reconnaissance, mais devront renter aux stands une fois le tour terminé.

règles techniques

Nouveaux ailerons

L’ère des ailerons très détaillés est désormais révolue. En 2019, on verra des appuis aérodynamiques plus simples, afin de réduire l’écart entre les écuries en piste.

Tout d’abord, l’aileron avant est plus large de 200 millimètres, plus haut de 20 millimètres et a été avancé de 25 millimètres. Avec cela, l’air permettra à la voiture de pouvoir suivre son adversaire, sans causer de grosses turbulences.

Ce sont les mêmes caractéristiques pour l’aileron arrière. Dans ce cas-ci, le changement fut fait, dans le but de rendre l’aspiration de l’air plus facile. En addition, l’ouverture du DRS (aileron entrouvert) a été élargie de 20 millimètres, permettant une portée plus puissante qu’auparavant.

Un peu plus d’essence à bord

Crédit photo: Johannes Eisele/AFP

Pour 2019, les voitures seront plus lourdes au début d’un Grand Prix. En effet, elles auront 100 kg d’essence à bord, soit 5 de plus que la saison dernière.

Cela permettra aux pilotes de pouvoir attaquer en fin de course, au lieu de gérer le carburant tout au long de l’épreuve.

Cet ajout d’essence devrait plaire à Kevin Magnussen, qui fut disqualifié du Grand Prix des États-Unis, car il avait surpassé légèrement la limite de carburant. Suite à son exclusion, le Danois avait supplié les dirigeants de la F1 et de la FIA (Fédération internationale de l’automobile) de permettre aux pilotes de conduire sans être en mode gestion.

Poids minimum des voitures et des pilotes

S’il y aura plus d’essence à bord, les bolides de Formule 1 seront plus lourdes en 2019. Le poids minimum incluant le pilote passera de 733 à 743 kilogrammes. Quant aux pilotes, ils pourront manger un peu plus!

En effet, le poids minimum du pilote, avec sa combinaison et son siège, passe à 80 kilogrammes minimum. De plus, l’écurie pourra ajouter du lest UNIQUEMENT au siège du participant et non le redistribuer ailleurs dans le véhicule.

Des casques plus résistants

Crédit photo: Motorsport Images

En 2019, tous les pilotes devront porter obligatoirement un casque avec une protection très résistante. Le nouveau type de casque contient une protection balistique ultra avancée, permettant une résistance aux débris se retrouvant en périphérie du véhicule, avec la partie avant de la visière ayant été réduite de 10 millimètres.

Des lumières sur l’aileron arrière

Crédit photo: Motorsport Images

Toutes les monoplaces de Formule 1 devront être munies de lumières DEL aux extrémités de l’aileron arrière, en plus d’avoir le voyant en-dessous de la pièce aérodynamique.

Ces lumières doivent être utilisées dans des mauvaises conditions météo uniquement, en plus de rester allumées lorsque le pilote roule avec des pneus intermédiaires ou de pluie.

Nouvelle gamme de pneus

C’est terminé, l’arc-en-ciel de pneus offerts par Pirelli depuis des années. Pour 2019, le fournisseur italien a produit cinq pneus, au lieu de sept en 2018.

Cette fois, c’est fini, les nominations pneumatiques farfelues, comme « hypertendre », « supertendre », etc. Les cinq gommes sont nommées C1, C2, C3, C4 et C5. Plus le chiffre est élevé, plus le train de pneus est dur. En plus, il n’y aura que trois couleurs pour différencier les pneus. La gomme dure sera blanche; la médium, jaune; la tendre, rouge.

Le but de ce changement de nomenclature est pour permettre aux fans de mieux reconnaître les gommes utilisées par les bolides.