BULLETIN DE NOTES CANADA 2019: Vettel se fait arracher la victoire

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Canada 2019, en profitant d’une pénalité controversée à Sebastian Vettel. L’Allemand a franchi la ligne d’arrivée en premier. Courant à la maison, Lance Stroll a offert une performance solide. Alors, quelle note recevra-t-il? Découvrez les notes aux pilotes, pour l’épreuve montréalaise.

Avant de débuter le bulletin, nous voulons vous mettre en garde. Oui, on trouve que la pénalité imposée à Sebastian Vettel est très sévère. Cependant, Le Bulletin F1 ne tolérera aucune insulte à l’endroit des commissaires, surtout envers d’Emmanuele Pirro. On peut débattre de la décision sans dépasser les limites.

Merci de votre compréhension.


Retour sur ce Grand Prix du Canada fou dans notre podcast


1- Lewis Hamilton (Mercedes): 8

Getty Images / Guliver Photos

Grille de départ: 2e

Un dimanche plutôt chargé pour Lewis Hamilton. En matinée, Mercedes a découvert une fuite hydraulique dans le moteur. Heureusement, le problème a été réparé juste à temps. Au départ, il a gardé sa deuxième position, derrière Sebastian Vettel.

Après un rare accident, lors des essais du vendredi après-midi et cet ennui hydraulique, cette victoire acquise après la pénalité à Vettel représente un certain baume sur une weekend difficile pour le Britannique.

2- Sebastian Vettel (Ferrari): 8.5

Grille de départ: pôle position

Mettons de côté le scandale concernant sa pénalité. En général, Sebastian Vettel a enregistré sa meilleure course de la saison. Profitant de la meilleure vitesse de pointe du tout le plateau, l’Allemand s’est placé dans la meilleure position possible: en partant en pôle position.

Vettel disputait une très belle course, avant *ce* moment, au 48ème tour. Alors qu’Hamilton avait des pneus plus frais, il a craqué sous pression en commettant cette sortie de piste.

Il est le vainqueur « moral » du Grand Prix du Canada 2019,

3- Charles Leclerc (Ferrari): 7

Grille de départ: 3e

À Montréal, Charles Leclerc a reçu beaucoup d’amour de la part des fans présents en piste. En retour, le Monégasque leur a offerts un beau podium. Cependant, la course n’a pas été excitante pour Leclerc. Il fut bien derrière Vettel et Hamilton. Il ne pouvait augmenter le rythme, sauf en fin de course.

En plus, Ferrari a utilisé une autre stratégie douteuse et a oublié de l’informer que son coéquipier avait reçu une pénalité. Leclerc aurait pu finir deuxième au lieu du troisième rang! Sacré Ferrari…

4- Valtteri Bottas (Mercedes): 6

Grille de départ: 6e

Fin de semaine brouillonne pour Valtteri Bottas. D’abord qualifié sixième après une erreur sur son tour lancé en qualifications, le Finlandais a connu un mauvais départ. Il s’est retrouvé septième, derrière Nico Hulkenberg.

Celui a pris un certain temps avant de dépasser la Renault de Daniel Ricciardo, pour la quatrième place. Avec ce résultat final, Bottas se retrouve maintenant à 29 points de Lewis Hamilton et de la tête du championnat.

5- Max Verstappen (Red Bull): 7

Grille de départ: 9e

Après avoir manqué une chance de se rendre en Q3, Max Verstappen a fait du mieux qu’il a pu pour finir cinquième. Lors de son premier relais, il détenait un rythme correct en pneus durs. Il s’agissait du maximum qu’il pouvait atteindre.

6- Daniel Ricciardo (Renault): 9

Grille de départ: 4e

Comment a-t-il réussi à se qualifier en deuxième ligne du Grand Prix du Canada? Personne ne le sait, encore moins Daniel Ricciardo lui-même! Si on s’attendait à ce que la course se passe moins bien, ce ne fut aucunement le cas.

L’Australien a conservé sa quatrième place, lors de son premier relais. On doit le féliciter d’avoir brillamment défendu sa position face à Valtteri Bottas… deux fois plutôt qu’une! Même s’il ce dernier l’a passé, tout comme Verstappen, il termine sixième, ce qui est un excellent résultat dans les circonstances.

7- Nico Hulkenberg (Renault): 8

Crédit photo: Abdou Sall

Grille de départ: 7e

Malgré des soucis de surchauffe de la boîte de vitesses et un appel de Renault le demandant de rester loin de Ricciardo, Nico Hulkenebrg a enfin connu un Grand Prix où il marque de bons points.

Il a bien fait en prenant la sixième place de Bottas, tout en le gardant derrière. Pour la première fois de la saison, les deux Renault se retrouvent dans le top 10. Un bon signe avant leur Grand Prix national, en France?

8- Pierre Gasly (Red Bull): 5.5

Grille de départ: 5e

Il a beau avoir marqué des points à Montréal, maishonnêtement, cela aurait dû être une meilleure position que huitième.

Ayant profité de l’élimination de Max Verstappen en Q2, Gasly s’est qualifié cinquième, ce qui est son meilleur classement qualificatif depuis qu’il est avec Red Bull. Malheureusement, il n’a pas été capable de rattraper la Racing Point de Lance Stroll, sur une stratégie complètement différente.

L’électrochoc devra se faire en France, très rapidement.

9- Lance Stroll (Racing Point): 9.5

Crédit photo: Racing Point/Twitter

Grille de départ: 17e

Le VRAI Pilote du jour n’est pas Sebastian Vettel, mais bien Lance Stroll. Au moins, le Québécois n’a pas fait d’erreurs en course… On laisse ça là.

La magnifique performance de Stroll survient au lendemain d’un changement de moteur après un problème hydraulique en FP3 et une (autre) élimination en Q1, samedi. Parti 17ème, il a gagné trois places au départ, en plus de quelques autres positions avec la gomme dure.

Son relais de 45 tours avec ces pneus et un rythme très constant lui a permis de rester dans le top 10, à son arrêt aux puits. Stroll, au train de médiums, est parvenu à dépasser Carlos Sainz pour s’approprier une belle neuvième place.

10- Daniil Kvyat (Toro Rosso): 7.5

Grille de départ: 10e

Pour un troisième Grand Prix consécutif, Daniil Kvyat inscrit des points pour Toro Rosso. Bien qu’il se soit arrêté pour passer des médiums aux durs, le Russe a pu bien gérer ses pneus pour obtenir le dernier point disponible, en dépassant Carlos Sainz.

11- Carlos Sainz (McLaren): 6

Grille de départ: 11e (pénalité de trois places: avoir bloqué Alexander Albon en qualifications)

La bonne qualification de Carlos Sainz fut ruinée par une pénalité donnée samedi, après avoir nui à Albon. Étant le premier à s’arrêter aux puits, en raison de la présence d’une visière dans ses freins, Sainz s’est retrouvé dans le top 10. Malheureusement, il n’a pu garder le neuvième rang, étant donné l’usure extrême des pneus durs. Dépassé par Stroll et Kvyat, l’Espagnol repart de Montréal sans le moindre point.

12- Sergio Perez (Racing Point): 6

Grille de départ: 15e

Nous avons été pas mal surpris de voir Sergio Perez éliminé en Q1, avec son coéquipier Lance Stroll. Le Mexicain s’est arrêté plutôt que le Québécois et est resté coincé dans le peloton, tout au long de l’épreuve.

Il nous a offert un beau dépassement sur la Haas de Romain Grosjean, dans les S de Senna.

13- Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo): 5

Grille de départ: 12e

À son premier Grand Prix à Montréal, Antonio Giovinazzi peut se vanter d’avoir fini devant Kimi Raikkonen. Pourtant, sa fin de semaine fut brouillonne. Le vendredi matin, il tapa le mur au virage 9, mettant fin à sa journée. Deux jours plus tard, il fait un tête-à-queue au seul moment où il reçut du temps d’antenne à la télévision. Il roulait en onzième place, pourtant!

14- Romain Grosjean (Haas): 5.5

Grille de départ: 14e

N’ayant pas pu compléter son tour lancé en Q2, Romain Grosjean est parti quatorzième. Au départ, il dût éviter Alex Albon et une Alfa Romeo qui s’étaient accrochés.

Deux semaines après avoir bien géré des pneus tendres pendant une cinquantaine de tours à Monaco, Grosjean ne put répéter l’exploit d’il y a deux semaines. Il a donc terminé à la même position: quatorzième.

Joyeux 150ème départ en Formule 1, Romain…

15- Kimi Raikkonen (Alfa Romeo): 5

Crédit photo: Mark Thompson/Getty Images

Grille de départ: 16e

Résumons le Grand Prix du Canada de Kimi Raikkonen, à la manière de Kimi Raikkonen.

Il n’avait pas de rythme, il a été éliminé en Q1, il a été anonyme en course… et il a vu une marmotte, dont il ne connait pas la nomenclature.

16- George Russell (Williams): 6.5

Grille de départ: 18e

Encore une fois, George Russell a permis à Williams de s’immiscer dans la lutte du milieu de peloton pour un certain bout, grâce à son bon départ. Évidemment, le Britannique a dû retrouver sa bonne vielle routine: revenir parmi les derniers.

Heureusement, il termine non seulement devant Robert Kubica, mais aussi devant Kevin Magnussen! Chapeau, George!

17- Kevin Magnussen (Haas): 2

Grille de départ: ligne des puits

Certains diront que ce 2/10 est beaucoup trop sévère, mais le Danois n’a pas aidé sa cause.

Samedi, Magnussen a tapé violemment le Mur des Champions, en Q2. Cela a forcé son écurie à reconstruire sa voiture durant la nuit chaude de Montréal. Le lendemain, il a retrouvé les vieux démons des problèmes d’usure de pneus.

Frustré, le fils de Jan Magnussen s’est plaint à la radio qu’il s’agissait de sa « pire expérience dans une voiture de course ». Il n’en fallait pas plus pour que Guenther Steiner, le directeur sportif chez Haas, le fasse taire.  Après le Grand Prix, Magnussen s’est excusé pour sa petite colère.

18- Robert Kubica (Williams): 4

Grille de départ: 19e

Même histoire pour Robert Kubica, depuis son retour en Formule 1: il se qualifie dernier et termine la course loin derrière George Russell, son coéquipier chez Williams.

DNF- Alexander Albon (Toro ROsso): 5

Grille de départ: 13e

Dimanche, Alexander Albon a prouvé au monde entier que le chiffre 13 peut porter malchance.

Lors du départ, la recrue a vu son aileron avant se briser, après un contact avec Sergio Perez et Antonio Giovinazzi. Ne pouvant effectuer la remontée espérée, Toro Rosso décida de le rentrer aux puits pour de bon.

DNF- Lando Norris (McLaren): 5.5

Grille de départ: 8e

Lando Norris a finalement pu rouler sur le Circuit Gilles-Villeneuve autre que sur iRacing!

Malheureusement, son expérience s’est terminée au bout de huit tours, quand la suspension arrière droite s’est cassée. Il s’était bien qualifié, pourtant…

Crédit photo: Motorsport Images

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *