Bulletin de notes Bahreïn 2018: Vettel et Gasly brillants à Sakhir

Le Grand Prix de Bahreïn 2018 nous a offert du très bon spectacle, voire meilleur qu’en Australie. Pour une deuxième course consécutive, c’est Sebastian Vettel qui retourne chez lui avec les grands honneurs. Cette fois, Vettel a mérité cette victoire. Quant à Pierre Gasly, il a inscrit le meilleur résultat d’un moteur Honda en dix ans!Alors que nous pensions voir un doublé Ferrari, ce sont finalement les deux Mercedes qui ont accompagné l’Allemand sur le podium. Kimi Raïkkönen aurait pu rejoindre Vettel, cependant son deuxième arrêt aux stands s’est soldé par une vilaine blessure à un des mécaniciens. On parle de fractures à la jambe. Le Bulletin F1 offre un prompt rétablissement à Francesco, le membre en question.

Le premier bulletin de notes de l’année se trouve ici.

FERRARI

Sebastian Vettel (1er): 10/10

Pour son 200ème Grand Prix, Vettel s’est fait plaisir. Tout comme Michael Schumacher, Lewis Hamilton, Nico Rosberg et Jenson Button, il remporte la course en atteignant ce plateau sélect. Le départ de l’Allemand était parfait, idem pour sa gestion de course. Lorsqu’il est passé d’une stratégie de deux arrêts à un seul, il a dû tenir 39 tours avec les pneus tendres (jaunes). Vettel aurait pu partir à la faute, avec ces gommes totalement usées, mais il a résisté à l’attaque de Valtteri Bottas. Pareil comme sa note, Fingerboy est parfait au championnat des pilotes.

Malheureusement, aucun point boni n’a été accordé pour être venu à la défense de Lewis Hamilton.

Kimi Raïkkönen (abandon): 7.5/10

Course correcte pour le Finlandais, qui devait ramener sa Ferrari sur le podium. Malgré une position perdue au départ, l’Homme de glace n’a pas été trop embêté. Il était bien en rythme, jusqu’à son deuxième arrêt aux stands. Évidemment, Raïkkönen n’est guère à blâmer pour cet incident, mais ce sont 15 points perdus pour la Scuderia… et une neuvième bouteille d’eau de rose manquée pour Kimi.

mercedes

Lewis Hamilton (3ème): 8/10

LE dépassement de la fin de semaine. Crédit: LAT Images

Pour limiter les dommages, Lewis Hamilton est un vrai pro. Parti neuvième en raison d’une pénalité de cinq places (changement de boîte de vitesses), le champion en titre a brillamment dépassé trois voitures au premier virage. De plus, son relais de 31 tours avec la gomme médium (blanche) a fonctionné avec merveille. Par contre, son départ fut lent, perdant une position aux dépens de Fernando Alonso. Ensuite, Max Verst-happened.

valtteri bottas (2ème): 8/10

Pendant toute la fin de semaine, Bottas a été devant Lewis Hamilton. Dimanche, il a terminé à sept dixièmes d’une quatrième victoire en carrière. Tout comme son coéquipier, le relais aux pneus médiums s’est avéré très juste, mais on pense qu’il aurait pu attaquer Vettel plus d’une fois dans le dernier tour. Ceci étant dit, sa course, en général, était très bonne.

red bull

daniel ricciardo (abandon): Non classé

On ne peut pas juger sa performance sur un seul tour d’un Grand Prix. Daniel Ricciardo a perdu toute puissance dans son moteur, après avoir dépassé Pierre Gasly au départ. C’est dommage, car apparemment la Red Bull avait le meilleur rythme de course, malgré la domination des Rouges. Une bonne séance de qualifications ruinée par les « joies » de la mécanique en course.

max verstappen (abandon): 5/10

Pour une deuxième année consécutive, le Grand Prix de Bahreïn de Max Verstappen n’aura pas été mémorable. Ayant accidenté sa RB14 en qualifications, le Néerlandais s’est accroché avec Lewis Hamilton, en début d’épreuve, résultant à une crevaison. Certes, il s’agit d’un incident de course, mais le jeune pilote a trop forcé le dépassement, sachant qu’il avait Fernando Alonso devant lui. Deux erreurs en deux courses… Ce n’est pas bon pour lui et pour son écurie.

McLaren

fernando alonso (7ème): 7.5/10

Everybody was kung fu fighting

Samedi, les Internets se sont moqués de la treizième place d’Alonso en qualifs, étant donné la sixième place (devenue P5) de Pierre Gasly. Le lendemain, le double champion du monde s’est assuré de cesser les moqueries. En plus d’avoir pris une place à Hamilton au départ, Nando a effectué une très belle course. Si le Français de Toro Rosso-Honda s’est classé quatrième à Sakhir, Alonso est quatrième au championnat des pilotes.

Stoffel Vandoorne (8ème): 8/10

À l’égal d’Alonso, Vandoorne voulait se qualifier dans le top 10. Malgré une stratégie de pneus différentes à celle de son coéquipier, le Belge a effectué beaucoup de dépassements pour terminer huitième. Le tout s’est fait après un départ catastrophique (au tour 1, il était 18ème). Grâce à son pilotage, il permet à McLaren de se hisser au troisième rang du championnat des constructeurs.

C’est le vrai Stoffel Vandoorne qu’on voit!

haas

romain grosjean (13ème): 6/10

Éliminé en Q1, bien qu’il ait inscrit le même temps que Fernando Alonso, Romain Grosjean a connu une course nocturne comme les environs de Sakhir: désertique. Il avait quand même bien entamé sa course, mais un accrochage avec Lance Stroll (était-ce diffusé?) a endommagé son ponton. Pourtant, il aurait pu marquer ses premiers points de la saison.

kevin magnussen (5ème): 8/10

Au final, Kevin Magnussen a un bon rythme, cette saison. Après le désastre australien, le Danois a permis à Haas d’égaler le meilleur résultat de l’écurie, aussi réalisée au Bahreïn. Il a eu de belles bagarres avec Nico Hulkenberg, mais aurait pu dépasser Gasly, pour probablement terminer quatrième. Bref, Magnussen prouve qu’il devient meilleur avec le temps.

N’oublions pas que nous avons revu le K-Mag sauvage, avec ses sacres à la radio!

renault

nico hulkenberg (6ème): 7.5/10

En général, Hulkenberg a disputé une bonne course. Cependant, la Renault ne semblait pas aussi compétitive qu’on aurait pu le voir. Les tours avec les tendres ont servi à l’Allemand pour se battre le peloton. Bref, d’autres précieux points récoltés par Hulkenberg.

carlos sainz (11ème): 6.5/10

Contrairement à Hulkenberg, Carlos Sainz a eu de la difficulté avec ses réglages. Heureusement, il n’a pas foncé sur un pilote à la sortie des puits. Son relais avec des tendres usés ne l’a clairement pas aidé à se retrouver dans le top 10.

toro rosso

pierre gasly (4ème): 10/10

Crédit: Motorsport Week

Quelle est la différence entre Gasly et le Pokémon Gastly? Le premier n’était pas fantomatique pendant trois jours.

Outre Vettel, Pierre Gasly est définitivement l’étoile de ce Grand Prix. Le Français n’était pas seulement bon le dimanche, mais toute la fin de semaine. Il a été parfait, malgré un tout petit contact avec Kevin Magnussen, à la fin de la Voiture de sécurité virtuelle. Le champion de GP2 (maintenant la Formule 2) 2016 a envoyé sa Toro Rosso au maximum. Ceux qui l’ont vu dans les catégories junior et en Formule E savent qu’il a un excellent potentiel. Le dimanche 8 avril 2018, Gasly vient de leur donner raison.

brendon hartley (17ème): 5.5/10

Un oiseau qui passe à l’Ouest dans son aileron avant, un accrochage avec Sergio Perez et des pénalités à gogo… Ceci était la fin de semaine de Brendon Hartley. Bien qu’il ait presque atteint la Q3, la course du Néo-Zélandais fut difficile. Son accrochage avec Perez lui a coûté une sanction de dix secondes servies aux stands, en plus de ne pas avoir repris sa position à temps lors du tour de chauffe. En ajoutant trente secondes pour la deuxième infraction, il finit dernier parmi les pilotes franchissant la ligne d’arrivée.

Quel dommage, car il y avait au moins un point à aller chercher.

force india

sergio perez (16ème): 5.5/10

Au début, Perez avait effectué un bon départ, avant d’être tapé par Hartley. Par la suite, il a eu aucun problème à rester hors des dix premiers. Ce qui a empiré la situation, c’est le fait qu’il ait dépassé ce même Hartley pendant le tour de chauffe. Résultat: trente secondes ajoutées au temps final et une rétrogradation à la seizième position.

esteban ocon (10ème): 7/10

En dépit d’une voiture difficile à piloter, Ocon a réussi à amener sa Force India en Q3 et à obtenir son premier point de la saison. Son dépassement sur Carlos Sainz, vers la fin de l’épreuve, aura été nécessaire.

sauber

marcus ericsson (9ème): 8.5/10

Un Ericsson heureux par jour éloigne les détracteurs pour toujours?

Enfin, Marcus Ericsson a marqué des points! Avec cela, il met fin à 49 courses sans terminer dans le top 10. Ce dimanche, nous avons vu une des meilleures courses du Suédois. Qualifié dix-septième, Ericsson a opté d’une course d’un arrêt, avec le train de pneus médiums, comme les Mercedes. Certes, il roulait environ deux secondes plus lent qu’Hamilton sur ces mêmes gommes, mais il a tenu le coup avec brio. À Melbourne, il avait dit que sa Sauber pouvait enfin se battre, alors on semble le voir tranquillement.

charles leclerc (12ème): 5/10

Course un peu à oublier pour Leclerc.

Avec une erreur en Q1 et un méplat au départ, la deuxième course en Formule 1 de Charles Leclerc n’a pas été reposante. Bien que son rythme de course était bon, il a vite appris qu’une stratégie à un ravitaillement doit être bien géré. Grâce aux pénalités de Perez et d’Hartley, le Monégasque inscrit son meilleur résultat jusqu’à présent.

williams

lance stroll (14ème): 5/10

Crédit: LAT Images

Partant dernier pour la première fois en F1, Lance Stroll a connu une fin de semaine atroce. Sa Williams n’était clairement pas au niveau. Heureusement, son début de course était bonne, mais il s’est accroché avec Romain Grosjean, endommageant son aileron avant. Il reste encore du chemin à faire, mais Stroll semble correct, mais pas plus.

sergey sirotkin (15ème): 5/10

Finalement, Sergey Sirotkin a complété sa première course en Formule 1. Même en terminant quinzième, le Russe ne l’a pas eu facile. D’accord, il n’a impressionné personne, mais tranquillement il pourra faire mieux qu’à Sakhir.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *