BULLETIN DE NOTES AUTRICHE 2019: Verstappen galvanise (encore) le Red Bull Ring

Par où commencer? Au terme de 71 tours de folie, Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Autriche, sur le Red Bull Ring. Après un mauvais départ, il a effectué une belle remontée de beaux dépassements pour gagner cette course torride. Mérite-t-il la note parfaite? C’est à découvrir dans le bulletin de notes.

Si vous avez manqué toute l’action à Spielberg, regardez les faits saillants de la course tout de suite!


1- Max Verstappen (Red Bull Ring): 10

Grille de départ: 2e

Oublions le dépassement controversé en fin de course. Dimanche dernier, Max Verstappen s’est donné en spectacle, au Red Bull Ring. Après avoir hérité de la première ligne (grâce à la pénalité de Lewis Hamilton en qualifications), le Néerlandais a connu un départ affreux. Il cala et fut relégué au neuvième rang, après le premier tour.

Profitant des ennuis d’aileron avant d’Hamilton. Verstappen dépassa aussi Sebastian Vettel et Valtteri Bottas. Avec deux tours à faire, il réussit à mettre le grappin sur la première place et, ainsi, la victoire. Il s’agit, personnellement, de sa meilleure course à vie en Formule 1. Jamais je ne l’ai vu aussi décisif, entre autres grâce à une stratégie réussie de son écurie.

Il permet, ainsi, d’offrir à Honda leur première victoire comme motoriste depuis 2006. On peut déjà dire que le partenariat entre les Japonais et Red Bull est une réussite.

2- Charles Leclerc (Ferrari): 10

Grille de départ: pôle position

Des essais libres au 69ème tour du Grand Prix, tout allait très bien pour Charles Leclerc. En obtenant la pôle position, il avait la chance d’inscrire cette fameuse première victoire en F1. Tout était sous contrôle… jusqu’au dépassement que Max Verstappen lui a servi.

Frustré par cette attaque, le Monégasque doit se contenter d’une autre deuxième place, alors que la victoire était à portée de main. N’empêche, il n’a pas à rougir de sa performance.

3- Valtteri Bottas (Mercedes): 6.5

Grille de départ: 3e

Mercedes n’était pas dans le coup pour gagner au Red Bull Ring. Au moins, Valtteri Bottas s’est contenté d’un podium. Il pourra dire, malgré ce weekend difficile pour les champions en titre, qu’il a battu Hamilton pour la première fois depuis sa victoire à Bakou.

Bottas a souffert de surchauffe du moteur, donc ne pouvait se rapprocher de Charles Leclerc et de la tête de l’épreuve.

4- Sebastian Vettel (Ferrari): 6.75

Grille de départ: 9e

Le pauvre Sebastian Vettel a éprouvé d’autres ennuis mécaniques, lors de la séance de qualifications. Il n’a pu prendre part à la Q3.

En course, l’Allemand a connu un bon départ, montant jusqu’à la troisième place. Malheureusement, son premier arrêt aux puits fut raté, étant donné que son écurie n’était pas prêt à le recevoir. Il chuta à la neuvième place.

Forcé à effecteur un deuxième arrêt, Vettel a dépassé Lewis Hamilton pour la quatrième place. Dans une autre fin de semaine, cela aurait été un sujet chaud.

5- Lewis Hamilton (Mercedes): 6

Grille de départ: 4e

Le Red Bull Ring n’est pas une piste de prédilection pour Lewis Hamilton. Bien qu’il ait gagné en 2016, il n’est pas apparu sur le podium depuis cette victoire. Ce n’était pas en 2019 que la mauvaise séquence allait s’arrêter.

Qualifié deuxième, il a reçu une pénalité de trois places pour avoir bloqué Kimi Raikkonen en Q1, mais est parti quatrième. Le Britannique s’est retrouvé troisième et en lutte avec Lando Norris, au départ.

Au fil de la course, il se retrouvait à cette position (et même en tête, après les arrêts aux puits de Leclerc et de Bottas), jusqu’à ce qu’il fut forcé de s’arrêter pour changer son aileron avant, endommagé par un de ces fameux vibreurs autrichiens.

Dans les derniers tours, il perdit une place aux dépens d’un Vettel aux deux ravitaillements. Au moins, il marque quelques bons points dans une course à oublier.

6- Lando Norris (McLaren): 9

Grille de départ: 5e

Sept jours après une neuvième place crève-coeur, Lando Norris complète le Grand Prix autrichien avec une belle sixième place.

Lors des premiers tours, le jeune Britannique a du faire face à Hamilton, à Raikkonen et à Vettel. Malgré cela, il a assuré cette fin de semaine. McLaren s’en va dans la bonne direction, avec ces genres de performances.

7- Pierre Gasly (Red Bull): 5

Grille de départ: 8e

Les Grands Prix se suivent et, malheureusement, se ressemblent pour Pierre Gasly. Non seulement il a eu de la difficulté à bien se qualifier, mais cela lui a pris une vingtaine de tours avant de dépasser la Alfa Romeo de Kimi Raikkonen, alors que Lando Norris a fait de même, en l’espace de deux boucles.

Pire que ça: il termine le Grand Prix au Red Bull Ring à un tour de retard du vainqueur: son propre coéquipier. Une grosse douche froide pour le Français.

8- Carlos Sainz (McLaren): 9.5

Grille de départ: 19e

Avant l’épreuve dans les montagnes autrichiennes, Carlos Sainz savait qu’il partirait de la dernière ligne. En effet, McLaren a dû utiliser une unité de puissance entièrement neuve.

« Pas de problème », a sûrement dit Sainz à ses patrons. Il termine huitième, au terme d’une course où son premier relais fut complètement remarquable, se pointant à la sixième place avant son arrêt obligatoire. Chaussant la gomme tendre en fin d’épreuve, l’Espagnol a dépassé les deux Alfa Romeo et s’est rapproché de Pierre Gasly pour marquer quatre gros points.

Quel dommage, cependant, que la direction TV n’ait pas daigné nous montrer sa remontada…

9- Kimi Raikkonen (Alfa Romeo): 8

Grille de départ: 6e

Montant jusqu’à la quatrième place en début de course, Kimi Raikkonen a maintenu un excellent rythme pour permettre à Alfa Romeo de se classer au sixième rang des constructeurs.

10- Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo): 7.5

Grille de départ: 7e

ENFIN, il marque son premier point en Formule 1! Constamment dans le top 10, Antonio Giovinazzi a prouvé qu’il s’améliorait, au fil des Grands Prix. La stratégie a (finalement) bien fonctionné et l’Italien est resté propre dans sa course.

11- Sergio Perez (Racing Point): 6.5

Grille de départ: 13e

Cela aurait été une grande surprise si Sergio Perez avait marqué le dernier point disponible. Bien que la voiture ne répondait pas aux attentes, le Mexicain a maximisé les chances de Racing Point de se retrouver dans le top 10.

C’est dommage que Perez ne termine pas dixième, position qu’il occupait pendant une bonne partie de l’épreuve.

12- Daniel ricciardo (Renault): 6

Grille de départ: 12e

Renault en arrachait énormément, durant le Grand Prix d’Autriche. C’était effectivement le cas pour Daniel Ricciardo. L’Australien, qui a 30 ans depuis le 1er juillet, ne put dépasser, à l’exception de Nico Hulkenberg, dans les derniers tours.

13- Nico Hulkenberg (Renault): 5

Grille de départ: 15e

Parti quinzième après une pénalité de grille, Nico Hulkenberg a gagné quelques places. Malheureusement, il ne pouvait offrir la même performance qu’en France et au Canada. Renault s’éloigne de la quatrième place…

14- Lance Stroll (Racing Point): 5

Grille de départ: 14e

Passé proche de passer en Q2, Lance Stroll n’a pu répéter ses performances des deux dernières épreuves. Le rythme n’y était pas pour le Québécois.

15- Alexander Albon (Toro Rosso): 6.5

Grille de départ: 20e

Malgré le manque flagrant de rythme de sa Toro Rosso, Alex Albon a gagné quelques places sur la grille. En plus, il a battu son coéquipier. Une bonne performance, en général, pour la recrue.

16- Romain Grosjean (Haas): 5

Grille de départ: 11e

La saison de misère continue pour Romain Grosjean. Le Français, qualifié onzième, a connu course difficile, terminant seizième. La voiture, soyons honnête, est une atrocité à conduire. Gorsjean n’y est pour rien, malheureusement.

17- Daniil Kvyat (Toro Rosso): 4.5

Grille de départ: 16e

Fin de semaine à oublier pour Daniil Kvyat. Il fut prisonnier du mauvais rendement de sa Toro Rosso et George Russell l’a bloqué, lors des qualifications.

18- George Russell (Williams): 8.5

Grille de départ: ligne des puits

Partir de la ligne des puits, dépasser quelques pilotes avec Williams, terminer devant une Haas et avec un tour d’avance sur son coéquipier…

Ceci fut la journée faste et impressionnante de George Russell en Autriche.

19- Kevin Magnussen (Haas): 3

Grille de départ: 10e

De la joie…

À la grosse déception.

Le dimanche de Kevin Magnussen fut le plus horrible d’entre tous. Il a reculé au classement de la course, en plus d’être pénalisé pour avoir été mal positionné sur la grille (voir la vidéo ci-dessus). En plus, sa Haas gérait très mal les pneus.

20- Robert Kubica (williams): 3

Grille de départ: 17e

Il a été battu par son propre coéquipier, avec un tour de retard (SURTOUT que ce dernier était parti de la ligne des puits). Sa voiture souffrait de plusieurs problèmes.

C’est suffisant pour recevoir le titre de Pilote du jour, n’est-ce pas?

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *