Party Time pour Vettel

Bulletin de notes Australie 2018: Party Mode pour Vettel

Le Grand Prix d’Australie a été rocambolesque, comme d’habitude! L’Allemand Sebastian Vettel a remporté l’épreuve australienne, pour une deuxième année consécutive, remettant Lewis Hamilton à sa place. Daniel Ricciardo est passé proche d’un podium à domicile, Fernando Alonso est un homme heureux et Haas a eu le coeur brisé.

Voici les notes que l’équipe du Bulletin F1 donne aux vingt vingt-deux pilotes du plateau.

notes de course

Mercedes

Lewis Hamilton (2ème)

Note: 9/10

Après un tour supersonique en qualifications, Lewis Hamilton a dominé la course jusqu’à ce que les voitures de sécurité virtuelle et réelle interviennent. Quand Vettel est revenu des puits devant lui (merci aux ennuis de software), le Britannique était surpris. Quand il a poussé à fond, il a commis une erreur, avant de se rétracter pour économiser le moteur.

Alors, qui a le sourire effacé?

valtteri bottas (8ème)

Note: 7.75/10

Son accident en qualifications a relégué Bottas en 15ème place. On pensait qu’il remonterait jusqu’en sixième position maximum, mais le Finlandais ne l’a pas eu facile. Sur un circuit réputé pour ses problèmes de dépassement il a fait de son mieux, cependant ce n’est pas suffisant.

fERRARI

Sebastian Vettel (1er)

Note: 9.5/10

« Rira bien qui rira le dernier ». Si on devait résumer l’après-course du Grand Prix d’Australie en une expression, on utiliserait celle-ci. Comme l’an dernier, Vettel est sorti de la ligne des puits devant Hamilton, après un bon long relais. Par contre, les malheurs de Haas ont aidé l’Allemand changer ses pneus pendant la période de la voiture de sécurité virtuelle. Par la suite, il a gardé son calme pour franchir la ligne d’arrivée en premier. Certes, Vettel a été chanceux, mais cela fait partie de la Formule 1…

Kimi Raïkkönen (3ème)Raïkkönen est content. Ou frustré. Ou indifférent.

Note: 8.5/10

Bon départ de l’Homme de glace, qui a tenté une attaque sur Hamilton au départ. Il a été régulier, même quand Ferrari l’a sacrifié pour un relais avec les pneus tendres jaunes. Lorsque Lewis a commis une rare erreur et que Daniel Ricciardo s’est approché tel le requin dans Jaws, Raïkkönen ne s’est pas laissé abattre. Petite note à la Scuderia: ne niaisez plus avec lui, côté stratégie.

red bull

daniel ricciardo (4ème)

Note: 8.5/10

Sévèrement (mais justement) puni après les essais du vendredi (trois places de pénalité pour ne pas avoir assez ralenti lors du drapeau rouge), Ricciardo s’est très bien débrouillé. Son dépassement sur Nico Hulkenberg et son attaque sur Raïkkönen ont prouvé qu’il avait le rythme espéré par Red Bull. Constamment rapide, il aurait bien aimé obtenir son premier (vrai) podium à domicile.

max verstappen (6ème)

Note: 7/10

Honnêtement, la course de Verstappen a été difficile. Tout d’abord, il perd le quatrième rang au départ, aux dépens de Kevin Magnussen. Quand est venu le moment de le dépasser, il part en tête-à-queue et, du même coup, endommage sa RB14. Il a eu de la difficulté à passer Fernando Alonso pour la cinquième place. On le sait tous qu’il va rebondir, au prochain Grand Prix.

mclaren

fernando alonso (5ème)

Note: 9.25/10

La communauté F1, en général, est contente de revoir Fernando Alonso terminer dans le top 5. Parti dixième, l’Espagnol a été opportuniste. Tout d’abord, il a profité d’une excursion hors-piste de Carlos Sainz et, ensuite, s’est arrêté pendant la période de la voiture de sécurité. Lorsqu’il s’est retrouvé cinquième, il a dû se défendre face à un Max Verstappen en mode « limitation de dégâts ». Au bout de vingt-sept tours, il a franchi la ligne à cette position. Conclusion: McLaren et Renault forment un meilleur duo que McLaren et Honda et cela avantage Nando. Ce titre de Pilote du jour, il le mérite amplement.

Stoffel vandoorne (9ème)

Note: 7.5/10

C’est une note méritée pour le Belge. Sa neuvième position à Melbourne, combinée au P5 d’Alonso, constitue le meilleur résultat de McLaren Down Under depuis 2014. D’abord constant dans son premier relais (des temps moyennant les 90 secondes), Vandoorne s’est montré plus rapide avec les pneus super-tendres. Comme mentionné pour Alonso, le combo McRenault (une future inspiration pour McDonald’s?) sera bénéfique pour les deux pilotes. Rien de mieux que deux points pour commencer la saison, la veille de son anniversaire. Bonne fête, Stoffel!

Renault

Nico Hulkenberg (7ème)

Note: 8/10

Le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 a connu une bonne course, à Melbourne. Bien qu’il n’ait pu résister aux attaques de Daniel Ricciardo, l’Allemand s’est très bien défendu face à Valtteri Bottas et sa redoutable Mercedes. Il a disputé une course sans problème et sa septième place, pas très loin de Verstappen, est de bonne augure pour la suite.

Carlos sainz (10ème)

Note: 7.75/10

Ce 7.75 sur 10 aurait pu être un 8, n’eut été de son escapade en début de course. Sans oublier, bien sûr, son problème d’eau. Une faille dans la distribution de liquide l’a rendu un peu malade, étant donné qu’il avait bu beaucoup d’eau. Évidemment, ça déconcentre facilement. Si ce problème n’avait pas eu lieu, est-ce qu’il aurait fini plus haut que dixième?

force india

Deux beautés dans une photo
Force India a eu du mal à prendre son envol, après une année 2017 exceptionnelle.

sergio perez (11ème)

Note: 7/10

Malgré une poussée tardive pour obtenir le dernier point disponible, ce n’est pas le début de saison espéré pour Sergio Perez. On voit déjà que la voiture n’est pas encore au point et le pilote numéro 1 n’a guère obtenu ce qu’il voulait.

ESTEBAN OCON (12ÈME)

Note: 7/10

Idem pour Ocon. Tout comme son coéquipier, il a attaqué au maximum en dépassant Lance Stroll et en retenant Bottas pendant quelques tours. Sans oublier les positions gagnées, dues aux abandons des deux Haas. Le Français espère que la VJM11 progressera entre Melbourne et Sakhir, dans deux semaines.

Haas

Romain grosjean (abandon)Grosjean a le coeur brisé. Comme la communauté F1.

Note: 8/10

Quel dommage pour Grosjean et pour Magnussen! Après avoir gardé sa sixième place au dépert, il a résisté à la menace que représentait Daniel Ricciardo. De plus, il était assez constant en terme de temps. Soudainement, un problème avec un écrou du pneu avant-gauche survient, pendant son arrêt aux puits. Le Franco-Suisse doit se retirer de l’épreuve, trois après Magnussen. Ce qu’on retiendra surtout, c’est le mot d’encouragement qu’il a livré à un mécanicien de son écurie, dans les paddocks,. Il sait que le rythme de course est là et que l’écurie américaine travaille dur. Or, il ne serait pas surprenant de revoir Grosjean dans le top 10 à Bahreïn.

kevin magnussen (abandon)

Note:8/10

Si cet ennui d’écrous n’avait pas eu lieu, Kevin Magnussen aurait enregistré son meilleur résultat en F1, depuis le Grand Prix d’Australie 2014 (2ème). Auteur d’un excellent départ, où il a dépassé Max Verstappen, K-Mag s’est montré très régulier et ne reculait devant rien. Même chose qu’avec son coéquipier: il va rebondir dans deux semaines.

sauber

marcus ericsson (abandon)

Note: 6.5/10

Pourquoi donnons-nous un 6.5 pour un pilote qui n’a roulé que 5 tours? Il faut voir le tout en détails. Bien qu’il ait gagné une position au départ, Ericsson s’est battu pour grappiller d’autres places. Cela prouve que la Sauber, parrainé par Alfa Romeo, a de fortes chances de s’incruster dans la guerre du milieu de peloton. Malheureusement, un problème hydraulique a mis fin à la journée du Suédois.

charles leclerc (13ème)

Le serpent est un fan de Leclerc. Pas l'inverse...
À Melbourne, rien n’a arrêté Charles Leclerc. Sauf un serpent.

Note: 7.25/10

Comme premier Grand Prix, celui du Monégasque s’est bien passé. Charles Leclerc a offert à Lance Stroll une belle opposition. À la relance de l’épreuve, Leclerc a pris le Canadien par surprise, en prenant sa treizième place. Regrettablement, le dépassement sur le pilote Williams n’a pas été diffusé. Heureusement pour Leclerc, Frédéric Vasseur, le directeur général de Sauber, a apprécié sa gestion de pneus et son rythme.

williams

LANCE STROLL (14ÈME)

Note: 6.5/10

Stroll a fait ce qu’il a pu, avec une Williams chancelante, mais quatorzième est le résultat mérité. On ne l’a pas beaucoup vu à la télévision, mais il est évident que la FW41 a beaucoup de chemin à faire pour revenir de loin. Espérons que l’écurie britannique réglera ses ennuis de surchauffe et que lui et Sergey Sirotkin pourront se battre pour des points.

sergey sirotkin (abandon)

Note: 5/10

Visiblement, la première course de Sirotkin en Formule 1 est à oublier. Qualifié 19ème, le Russe n’aura complété que 4 tours sur l’Albert Park. Pourquoi? En raison d’un infâme sac à sandwich logé dans un de freins de la Williams. Oui, ce genre de situation peut se produire. En 2015, Fernando Alonso dût abandonner au GP d’Espagne, car un morceau de visière se trouvait au même endroit. Bref, il reste encore vingt courses pour faire taire les fans de Robert Kubica ses détracteurs.

Toro Rosso

pierre gasly (abandon)Des airs de déjà vu

Note: 6/10

Alors qu’on pensait que le partenariat Toro Rosso-Honda allait fonctionner dès le premier Grand Prix, de la fumée est sortie de la voiture de Gasly. L’aventure australienne du Français a duré 13 tours, tandis qu’il avait bouclé beaucoup plus que ça, en essais hivernaux. Après une qualification horrible (dernier), Gasly voulait faire mieux. Courage, Pierre. Ta STR13 montre sûrement du potentiel, mais pas cette fin de semaine.

brendon hartley (15ème)

Note: 6/10

Lors du départ, Hartley a bloqué les roues, le forçant à rentrer aux stands dès le tour suivant. Par la suite, il était seul dans son monde. Finalement, il a subi une crevaison lors de son second relais, le reléguant à un tour du meneur. Bref, une journée à oublier pour le Néo-Zélandais.

team lastname

Duel légendaire entre Lastname 1 et Lastname 2. Merci, FOM!
Lastname 1 et 2 sont nés d’un bogue de la direction TV.

lastname 1 (1ER)

Note: 10/10

Si Fernando Alonso est le MVP, qu’en est-il de Lastname 1? Chez Le Bulletin F1, nous sommes déçus que Lastname 1 n’ait eu aucune reconnaissance pour sa victoire à Melbourne. Sa bataille légendaire face à son frère, Lastname 2, restera dans les annales! Au final, il a réalisé la course parfaite.

lastname 2 (2ème)

Note: 10/10

Malgré un duel intense avec Lastname 1, Lastname 2 n’a pu gagner cette course. Cependant, lui et son frère se sont faits un nom en F1.

Démarrez une conversation

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *