AVANT-COURSE MONACO 2019: tout ce que vous devez savoir

La Formule 1 s’arrête dans la principauté de Monaco pour un Grand Prix légendaire. Mercedes tentera de poursuivre leur domination totale, au cours de la fin de semaine. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette course historique: le Grand Prix de Monaco.

Lors du dernier épisode…

Le bulletin de notes du Grand Prix d’Espagne 2019

Valtteri Bottas est parti en pôle, mais Lewis Hamilton a pris la tête de la course pour ne plus être inquiété. Les Ferrari ont encore été larguées et ont utilisé les consignes d’équipe. Lando Norris et Lance Stroll se sont accrochés, entraînant l’intervention de la voiture de sécurité. Les Haas de Kevin Magnussen et de Romain Grosjean se sont touchées. Hamilton a gagné la course.

Ceci est un résumé très condensé d’une épreuve sans saveur.

Et on roule… un jeudi?!

Le Grand Prix de Monaco est la seule épreuve de la saison où les séances d’essais libres sont courues le jeudi, contrairement au vendredi traditionnellement.

La toute première édition monégasque de F1 (1950) eut lieu lors de la fin de semaine de l’Ascension, une fête religieuse. Les boutiquiers n’aimaient pas l’idée de bloquer les rues pour le GP et, ainsi, snober les commerces, pendant cette fin de semaine. Or, l’organisation du rendez-vous de Monte-Carlo décida de devancer la journée d’essais au jeudi. Cela permettra aux touristes présents pour la course de faire du bon lèche-vitrine.

La tradition est restée, même pour cette année. Cependant, il y a toujours les courses de soutien qui sont présentes sur la piste du Rocher, en matinée, dont la Formule 2.

Course #300 pour Raikkonen… qui s’en fiche!

Crédit: Alfa Romeo F1 Team/Twitter

Kimi Raikkonen va célébrer son 300ème Grand Prix, à Monaco. Contrairement à certains, il ne souhaite pas qu’on en fasse un plat. Pour le champion du monde 2007, il ne s’agit que d’un simple chiffre et qu’il aime ce qu’il fait, peu importe le nombre de courses sous la ceinture.

Le premier Grand Prix auquel le Finlandais a participé est en Australie, en 2001, avec Sauber. Avant d’entamer son tout premier tour dans le championnat du monde, Raikkonen ne comptait que 24 courses en monoplaces! Lors de cette course, il avait fini sixième, récoltant un point. Il remplaça son compatriote, Mika Hakkinen, parti à la retraite, chez McLaren en 2002. Il se battit pour le titre des pilotes en 2003 et en 2005, sans en remporter un. En 2007, il succéda à Michael Schumacher chez Ferrari et remporta le championnat des pilotes, la même année. Il quitta la Formule 1, début 2010, pour se concentrer sur le rallye… et en NASCAR Camping World Truck Series! Il reviendra en F1, avec Lotus (aujourd’hui Renault), en 2012, avant de retourner chez Ferrari en 2014… et chez Sauber Alfa Romeo en 2019.

Raikkonen est le cinquième pilote à atteindre le plateau des 300 Grands Prix, après Jenson Button, Fernando Alonso, Michael Schumacher et Rubens Barrichello. Comme il devrait honorer son contrat se terminant à la fin de 2020, il devrait dépasser le record établi par Barichello (323).

Encore là, Raikkonen s’en fiche!

Le Grand Prix de la saison dernière

Le bulletin de notes du Grand Prix de Monaco 2018

Ce n’était pas le Grand Prix de Monaco le plus spectaculaire, soyons honnêtes. Cependant, nous avons enfin pu voir Daniel Ricciardo gagner une course en partant de la pole position. Après la débâcle en 2016, causée par sa propre équipe, cette victoire à Monte-Carlo est une vengeance personnelle.

Le triomphe à Monaco était plus diffcile qu’on pouvait le penser. Le souriant Australien a souffert d’ennuis de moteur, le forçant à rouler avec six vitesses. C’était semblable à la course de Michael Schumacher, en Espagne 1994. Derrière, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton n’ont jamais été capables de capituler, souffrant eux aussi d’ennuis. Alors que Kimi Raïkkönen et Valtteri Bottas se suivaient, Esteban Ocon et Pierre Gasly ont réalisé une course magnifique. Après son accident, lors des essais du samedi, Max Verstappen a sauvé les meubles en faisant une course propre (enfin).

Les pneus

Pour ce rendez-vous monégasque, les pilotes auront les composés de pneus les plus tendres de la saison (C3, C4 & C5). Ferrari compte un train de tendres de plus que Mercedes. Il serait surprenant de voir les pneus durs en action, durant la course.

Crédit: Pirelli

Le circuit

Circuit de Monaco (3.337 km/78 tours)
Premier GP à Monaco: 1929 (1950 pour la F1)

« C’est comme piloter un hélicoptère dans son salon. » – Nigel Mansell

Pour bien maîtriser le circuit urbain de Monte-Carlo, il faut connaître ses limites. Sinon, les rails vous attendent sans problème. Autant les recrues que les légendes ont fait connaissance avec les murs monégasques. Cela nécessite donc de la précision dans ce lieu étroit.Bonne chance pour effectuer des dépassements! L’étroitesse des rues enclavées prive un peu les pilotes de prendre une position.

Le Circuit de Monaco est le plus court de tout le championnat, du long de ses 3.337 km.Il est la seule exception, puisque tous les autres tracés doivent mesurer au moins 3.5 km.

C’est le seul tracé actuel où les bolides passent dans un tunnel, à la sortie de ce passage, la Nouvelle Chicane L’épingle au Loews Fairmount Loews (virage 6) est le plus lent du calendrier. Elle se prend à environ 50 km/h! Devant ce virage se trouve un hôtel du même nom!

La ligne des puits actuelle a été instaurée en 2002. Elle se situe sur l’ancienne ligne de départ/arrivée entre 1929 à 1962. La Rascasse est un bar! Le virage de la Piscine contourne la piscine municipale!

Deux semaines avant cette course, la Formule E a utilisé le  une version écourtée du circuit. Les pilotes du championnat 100% électrique descendaient après le virage Ste-Devote et rejoignaient la Nouvelle Chicane.

La ligne droite entre Anthony Nogues et Sainte-Dévote est le seul endroit où il est possible de déployer le DRS. Lorsque le DRS était activable partout en 2011 et en 2012, il était formellement interdit de l’utiliser dans le Tunnel, pour des raisons de sécurité.

« Monaco est le circuit qui distingue encore les hommes des gamins. » – Damon Hill

À surveiller

  • Si Mercedes devait inscrire un autre doublé, ce serait la première fois de l’histoire qu’une écurie le fait six fois consécutivement.
  • En finissant sixième et mieux, ce dimanche, Daniel Ricciardo atteindrait le plateau des 1000 points en Formule 1.
  • Celui qui est parti en pôle position à Monaco a toujours mené le premier tour de la course depuis 2002. À l’inverse, seul Valtteri Bottas (Azerbaïdjan) a préservé son premier rang après le tour 1, cette année.
  • Pour son 300ème Grand Prix, Kimi Raikkonen souhaiterait compléter l’épreuve monégasque, tout simplement. Si tel était le cas, lui et Lewis Hamilton égaleraient la marque de 13 Grands Prix monégasques complétés, un record appartenant à Rubens Barrichello.
  • Hamilton n’a besoin que de 33 tours en tête pour devenir le huitième pilote à atteindre la marque des 200 tours menés à Monte-Carlo.

Statistiques

Victoires:

  • Pilote: Ayrton Senna (6)
  • Écurie: McLaren (15)

Poles positions: 

  • Pilote: Ayrton Senna (5)
  • Écurie: McLaren (11)

Meilleurs tours:

  • Pilote: Michael Schumacher (5)
  • Écurie: Ferrari (17)

Podiums:

  • Pilote: Ayrton Senna (8)
  • Écurie: Ferrari (51)

Célébrités: 

Y’en a beaucoup à Monte-Carlo!

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *