AVANT-COURSE ITALIE 2020: tout ce que vous devez savoir

La Formule 1 débute le premier de trois (!) arrêts en Italie, avec le toujours classique Grand Prix d’Italie, à Monza. Il s’agira d’un programme double italien, car le Grand Cirque se dirigera vers Mugello, la semaine prochaine. Voici des éléments d’actualité, à l’approche de cette épreuve mythique.

La famille Williams quitte le navire

Jeudi matin, Claire Williams a annoncé qu’elle quittera ses fonctions de directrice adjointe de Williams, après le Grand Prix d’Italie. La nouvelle survient quelques semaines après le rachat de l’entreprise familiale par Dorilton Capital, une société d’investisseurs américaine. Ce faisant, Dorilton a aussi annoncé que Sir Frank Williams se retira de l’équipe de Grove, signifiant que la famille n’aura plus d’implication sur la gestion de son entreprise.

Claire Williams est avec l’écurie depuis le début des années 2000, alors qu’elle travaillait dans le domaine des communications. En 2013, elle devint directrice adjointe, mais dirigeait l’écurie (Sir Frank a gardé le titre honorifique de directeur général). Sous ses ordres, Williams a obtenu le troisième rang au classement des constructeurs à deux reprises (2014 et 2015), une pôle position (Felipe Massa, Autriche 2014) et 15 podiums, dont le dernier remonte à Azerbaïdjan en 2017 (3e pour Lance Stroll).

Après plus de 750 courses, 114 victoires, 129 pôles positions, 9 championnats des constructeurs et 7 titres des pilotes, Sir Frank Williams ne gère plus cette écurie qu’il a fondée, il y a 43 ans. Avec la situation dans laquelle son bijou se trouve, il n’avait pas le choix de vendre l’équipe, afin que cette dernière puisse survivre et revenir au sommet.

Qui les remplacera?

Quelques heures après l’annonce de la famille Williams, Dorilton Capital a confirmé que trois personnes seront à la tête de Williams Racing.

Le conseil d’administration sera composé par Matthew Savage, Darren Fultz et James Matthews. Savage est le président de Dorilton Capital depuis plus de dix ans, alors que Fultz est le co-fondateur de cette société d’investissement et PDG de la firme depuis 2018.

James Matthews, lui, est un ancien pilote de course. Il a remporté le championnat de Formule Renault  britannique avec Manor Motorsport en 1994, devant l’Uruguayen Gonzalo Rodriguez (perçu comme étant un excellent espoir en sport auto. « Gonchi » est malheureusement décédé lors des essais en CART/IndyCar en 1999, à Laguna Seca). Aujourd’hui, Matthews dirige Eden Rock, un groupe d’investissement anglais, en plus d’être marié à Pippa Middleton, la sœur de la Duchesse de Cambridge (il est donc le beau-frère du Prince William).

L’annonce du successeur de Claire Williams, comme directeur sportif, devrait être fait avant le Grand Prix de Toscane, la semaine prochaine. Comme Matthews a gagné la Formule Renault britannique avec Manor Motorsport, il a des liens avec Graeme Lowdon, l’ancien patron de Marussia. Or, Lowdon serait un candidat intéressant pour ce poste.


Sainz gardera le même moteur

Carlos Sainz aura le même moteur qu’en Belgique, cette fin de semaine. McLaren a opté pour le statu quo, après que l’Espagnol n’eut guère de chance en ne prenant pas part au départ du rendez-vous belge (problème d’échappement).

Lors d’une rencontre avec les médias, Andrea Stella, un des directeurs sportifs de McLaren (et ancien ingénieur de piste de Fernando Alonso chez Ferrari), a expliqué que le problème avec le moteur de Sainz a débuté avec le matériel informatique, qui s’est empiré et qui a affecté le groupe propulseur en entier.

Cette unité de puissance sera utilisée au moins pour les séances d’essais libres, vendredi et samedi matin.


La fin du party mode

Le Grand Prix d’Italie marquera la fin (officielle) du party mode, un surplus de puissance envoyé dans le moteur durant les qualifications. Ce mode a énormément avantagé Mercedes, au cours des dernières années.

Le bannissement de ce mode moteur, normalement prévu en Belgique, pourrait avoir un certain impact sur l’issue de la séance de qualifications. Lors de l’avant-course du Grand Prix d’Espagne, Lewis Hamilton avait dit que le fin de cette cartographie était un moyen de ralentir Mercedes. Pour Toto Wolff, le patron d’Hamilton, il dit que le système peut entraîner des dégâts au moteur. De plus, il ajoute que son écurie ne l’a pas utilisé au cours des qualifications, entre autres en raison des craintes de fiabilité perçues lors des essais hivernaux de février.

Party mode ou pas, il ne serait pas surprenant de voir Mercedes sécuriser la première ligne à Monza, étant donné qu’il s’agit d’un circuit de vitesse et le moteur de la marque étoilée est le meilleur du plateau. Cependant, c’est à se demander quel sera l’écart entre Mercedes et son plus proche poursuivant…


Du personnel médical invité au GP d’Italie

Le Grand Prix d’Italie aura lieu à huis clos cette année, mais il y aura quand même des invités lors de cette épreuve.

En effet, Ferrari a invité 250 employés du domaine de la santé (infirmiers, auxiliaires et préposés au bénéficiaire), afin de les remercier pour leur dévouement durant la crise pandémique de la COVID-19. L’Italie a été un des pays les plus touchés par le coronavirus, lors des derniers mois.

La semaine prochaine, le circuit de Mugello a annoncé qu’il y aura environ 2880 spectateurs au tout premier Grand Prix de Toscane. Entre temps, Monza a ajouté des cardboards de fans dans les tribunes. Les amateurs ont dépensé 40 euros pour avoir leur visage présent sur l’anneau de vitesse. Les fonds ramassés iront à des œuvres de charité pour les maladies cardiovasculaires.

Charles Leclerc a même un avatar dans les gradins! Le Leclerc en carton regardera le vrai tenter de donner de la joie aux partisans de Ferrari (on va se calmer sur les moqueries sur la Scuderia… pour le moment).


Le circuit

Monza est la Mecque des circuits de vitesse. Les bolides atteignent des vitesses aux alentours de 340 km/h en ligne droite. Les deux chicanes, la Variante del Rettifilo et la Roggia, sont très propices aux dépassements. Daniel Ricciardo est celui qui adore ces genres d’enchaînements, lui qui a l’habitude de compléter ses manœuvres en freinant tardivement. Les moteurs seront donc très sollicités, en fin de semaine. C’est pourquoi Honda a décidé de donner une mise à jour aux groupes propulseurs de leurs clients (McLaren, Red Bull), obligeant Max Verstappen à partir en fond de grille pour des changements de composantes du moteur supplémentaires. Outre le moteur, les voitures auront besoin de peu d’appui aérodynamique, expliquant les ailerons arrières aussi minces que des lames de rasoir. Pour aller plus vite, il faut laisser le plus d’air possible.

Lors de la séance de qualifications de l’édition 2018, Kimi Raikkonen a établi le record le tour le plus rapide, en termes de vitesse moyenne, réalisé par Juan Pablo Montoya en 2004 (262.242 km/h). Certains diront qu’il l’a écrasé de manière involontaire, car le Finlandais a profité de l’aspiration de Sebastian Vettel, sorti avant lui, pour obtenir la pôle position.


À surveiller

Monza et la F1 ne font qu’un

Joyeux 50ème, Charles!

… et bon 450ème, Honda!

Des points, ils en mangent

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *