AVANT-COURSE GP DU 70E ANNIVERSAIRE: tout ce que vous devez savoir

Tout comme en Autriche, en juillet dernier, la Formule 1 disputera un deuxième Grand Prix à Silverstone. Cette fois, c’est dans le cadre des célébrations du 70ème anniversaire de la F1. À l’approche de Grande-Bretagne 2, voici tout ce que vous devez savoir sur quelques nouvelles ayant marqué l’actualité.

Les premières images du GP de Grande-Bretagne 1950 retrouvées

Le départ du premier Grand Prix du Championnat du monde de Formule 1 (Crédit: LAT)

Le 12 mai dernier, la BBC a publié une vidéo du tout premier Grand Prix du Championnat du monde de Formule 1, ayant eu lieu à Silverstone, en 1950. La course, disputé le 13 mai de cette même année, était aussi désigné Grand Prix d’Europe (à titre honorifique). La vidéo de 4 minutes et demi montre le trafic menant au circuit, ainsi que Prince Bira, pilote d’origine thaïlandaise, prendre un taxi pour se diriger vers Silverstone.

Le Grand Prix de Grande-Bretagne fut disputé sous la présence royale du Roi George VI, de la Reine Elisabeth et de la Princesse Margaret. Au bout de 70 tours, l’Italien Giuseppe Farina remporta cette épreuve, au volant d’une Alfa Romeo. Encore mieux: ce fut un triplé Alfa Romeo, avec Luigi Fagioli et Reg Parnell qui ont complété le podium.

LA VIDÉO DE LA BBC SUR LE GP DE GRANDE-BRETAGNE 1950


PEREZ COMPLÈTE SA QUARANTAINE

Jeudi, Racing Point a annoncé que, à la suite de l’avis de la Santé publique britannique, Sergio Perez a complété ses sept jours de quarantaine. La semaine dernière, le Mexicain avait été testé positif à la COVID-19, le forçant à manquer le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Cependant, il faut que Checo obtienne un test négatif, afin de rentrer dans le paddock et, ainsi, conduire sa RP20. Racing Point, dans un communiqué de presse, a confirmé que son pilote a entamé un processus de test ce jeudi.

Même s’il a été appelé pour remplacer Perez à la dernière minute, Nico Hülkenberg restera le pilote réserve, si jamais le Mexicain n’est pas en mesure de prendre part au Grand Prix du 70e anniversaire.

Mise à jour

Sergio Perez a été testé positif pour une deuxième fois. Cela fait en sorte qu’il manquera la course de cette fin de semaine. Du coup, Nico Hülkenberg le remplacera à nouveau. Nous souhaitons un prompt rétablissement au Mexicain.


Un an de plus pour Valtteri Bottas

Jeudi matin, Mercedes a confirmé que Valtteri Bottas a prolongé son contrat avec l’écurie, pour la saison 2021. Bottas, avec l’équipe depuis 2017, compte huit victoires (toutes remportées avec les Flèches d’argent), 48 podiums (39 avec Mercedes) et 12 pôles positions en carrière.

Actuellement, le Finlandais se retrouve deuxième, avec 58 points, et se remet de cette crevaison crève-cœur, subie au 50e tour du dernier Grand Prix.


Des explications sur l’accident de KVYAT

Dimanche dernier, Daniil Kvyat a eu un violent accident, au 11e tour. Même si le Russe s’est blâmé pour cette sortie de route abrupte, il n’est aucunement responsable de cette conclusion.

À première vue, on a pensé qu’il s’agissait d’une crevaison, mais AlphaTauri a confirmé que le tout était relié à un problème mécanique. En fait, c’est une pièce qui a surchauffé dans la roue arrière droite, qui a ensuite vu le talon du pneu brûler complètement.

Déjà ennuyée par ces soucis de pneumatiques, Pirelli, fournisseur de pneus officiels de la Formule 1, s’est déresponsabilisé de cette crevaison, étant donné que le pneu défectueux n’a eu aucun rôle dans l’accident de Daniil Kvyat.


Confirmation d’une fin de semaine de deux jours à Imola

Lundi, la Formule 1 a confirmé que le Grand Prix d’Émilie Romagne, disputé à Imola, se tiendra sur deux jours. Ceci est une première dans l’histoire du sport.

Il y aura donc une séance d’essais le samedi, suivi des qualifications la même journée. La course sera disputée le dimanche. Le tout est pour tester ce format de weekend, afin de voir si c’est possible d’accueillir plus de Grands Prix au calendrier.

Cette nouvelle n’a clairement pas plu à Max Verstappen, qui a été très critique à l’endroit de la Formula One Management (FOM). Le pilote de Red Bull n’est pas contre ce format, mais plutôt contre le choix du circuit. En effet, Imola n’a pas figuré dans l’agenda officiel de la F1 depuis 2006, alors qu’elle accueillait le Grand Prix de Saint-Marin. Or, seul Kimi Raïkkönen est le seul pilote actuel à avoir participé à une course de F1 sur ce tracé.

Avoir une seule séance d’essais libres, afin de se familiariser avec la piste, n’est très optimal, selon lui.


Le circuit

Depuis 1948, le circuit de Silverstone a énormément changé, surtout au fil des trente dernières années. Avec l’exclusivité du Grand Prix de Grande-Bretagne, la piste est passé de très rapide à lente, en 1991. Cependant, les travaux majeurs en 2011 ont redonné à Silverstone une certaine lettre de noblesse qu’elle avait.

Les pilotes peuvent entamer certains virages à vive allure (Abbey, Copse et l’enchaînement Maggots-Becketts-Chapel), sans lâcher l’accélérateur.

Silverstone est un endroit idéal pour effecteur de beaux dépassements. Village (virage 3), Brooklands  & Luffield (virage 7) et Vale (entre les virages 15 et 16) sont les spots où c’est possible.

Avec les voitures plus larges que nous connaissons maintenant, attendez-vous à voir les F1 agir en fusées dans les virages.


À surveiller

Silverstone: la maison de la Formule 1 (bis)

 

Get in there lewis

 

Il n’y a pas que Silverstone…

 

Alfa Romeo, présente en 1950

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *