Avant-course États-Unis 2019: tout ce que vous devez savoir

De la fiesta du Mexique, on passe au show des États-Unis. La Formule 1 s’arrête à Austin, au Texas, avec Lewis Hamilton qui est à deux doigts du titre. Voici tout ce que vous devez savoir du Grand Prix des États-Unis.

Lors du dernier épisode…

Le bulletin de notes et le podcast sur le Grand Prix du Mexique

Hamilton champion si…

Lewis Hamilton est très, très proche du titre!

Nouvel aileron avant pour Haas

Pour son Grand Prix à domicile, Haas a décidé de tester un nouvel aileron avant. L’écurie américaine profitera des essais libres du vendredi pour voir si cette nouvelle version de la pièce permettra de mieux comprendre les nouvelles règles sur l’aileron, introduites cette année.

Au cours de la saison, Haas a dû retirer certains éléments aérodynamiques, afin de réduire la dégradation de leurs pneus, leur talon d’Achille. Malheureusement pour eux, ce ne fut pas un grand succès, encore aujourd’hui.

Le directeur de Haas, Guenther Steiner, a toutefois tenu à préciser que l’aileron avant n’est pas le seul ennui derrière les insuccès de Kevin Magnussen et de Romain Grosjean en 2019. C’est surtout une question d’aérodynamique. Il est certain que ces problèmes seront réglés d’ici la saison prochaine.

Lors du Grand Prix du Mexique, Magnussen a terminé 15e; Grosjean, 17e.

Pas de retour chez Williams pour Hulkenberg en 2020

Crédit photo: Abdou Sall

Nico Hulkenberg a émis des doutes, concernant un retour possible chez Williams en 2020. L’Allemand n’a toujours pas de contrat pour la prochaine saison de Formule 1. Son association avec Renault se termine après le Grand Prix d’Abu Dhabi et Hulkenberg sera remplacé par Esteban Ocon.

Le Montréalais d’origine, Nicholas Latifi, est pressenti pour remplacer Robert Kubica l’an prochain. Présentement, il est pilote d’essais avec Williams et participe aux essais du matin des Grand Prix des États-Unis et du Brésil.

Quant à Hulkenberg, il a débuté sa carrière en F1 avec l’écurie basée à Grove, en 2010. Lors du Grand Prix du Brésil de cette même saison, il avait obtenu une pôle position, devant les Red Bull de Sebastian Vettel et de Mark Webber.

Il commence à avoir moins d’options pour le pilote de 32 ans, en vue de la campagne 2020. Le seul volant incertain est celui chez Alfa Romeo. L’équipe suisse n’a pas encore confirmé Antonio Giovinazzi pour l’an prochain. Hulkenberg refuse catégoriquement un poste de pilote réserviste.

Le Grand Prix des États-Unis 2018

Le bulletin de notes du Grand Prix des États-Unis 2018
Que s’est-il passé dans le monde, la dernière fois que Kimi Raikkonen a gagné une course?

Les pneus

La sélection des pneus par Pirelli, dans le cadre du Grand Prix des États-Unis 2019, est semblable à celle vue au Mexique.

Crédit: Pirelli

Le circuit

Situé à proximité du centre-ville de Austin, le Circuit des Amériques est devenu un tracé adoré auprès des pilotes et des amateurs de course. La piste, longue de 5,513 km, comporte plusieurs virages similaires à ceux qu’on retrouve dans le calendrier habituel de la Formule 1. Par exemple, le premier secteur est composé d’une réplique du fameux enchaînement de Silverstone: Maggots-Becketts-Chapel. Ensuite, on retrouve la section « Stadium » de Hockenheim (virages 12 à 15), suivi du populaire Virage 8 d’Istanbul Park.

Le virage 1 d'Austin, aux États-Unis
Le virage 1 du COTA

Outre ces reproductions, le COTA contient, tout comme n’importe quel autre circuit dessiné par Hermann Tilke, une signature. Dans ce cas-ci, il s’agit du premier virage, impossible à manquer. À partir de la ligne de départ/arrivée, les pilotes doivent monter une pente haute de 31 mètres (l’équivalent de 213 chapeaux de cow-boys)! Le virage 1 est aussi unique, car sa largeur (29,7 mètres à l’entrée) permet d’emprunter plusieurs trajectoires. Or, cela facilite (ou pas) les tentatives de dépassements. On retrouve ce même type de virages larges aux 11, 12, 19 et 20.

Le Circuit des Amériques d’Austin fait partie des cinq tracés au sens anti-horaire, avec Interlagos (Brésil), Marina Bay (Singapour), Bakou (Azerbaïdjan) et Yas Marina (Abu Dhabi). Cela signifie donc que les pilotes devront travailler la partie gauche de leur cou, qui encaissera une bonne partie des forces G de cette piste.

À surveiller

  • Max Verstappen et Carlos Sainz participeront à leur 100e Grand Prix en carrière, aux États-Unis.
    • Les deux pilotes ont commencé, en même temps, au Grand Prix d’Australie 2015.
  • La semaine dernière, Kevin Magnussen participait à son 100e Grand Prix en carrière. Cette fin de semaine, il en sera à son 100e départ en carrière.
    • Lors de ce même Grand Prix d’Australie 2015, Magnussen (en remplacement d’un Fernando Alonso commotionné) ne put prendre le départ de la course.
  • À domicile, Haas souhaite enregistrer le meilleur résultat pour une écurie états-unienne. Le record appartient à Penske (oui, LE Penske), qui avait terminé sixième au Grand Prix des États-Unis Est 1976, à Watkins Glen, et à Long Beach en 1977.
    • Le meilleur résultat de Haas F1 Team aux States est celui de Romain Grosjean en 2016 (10e).
    • L’an dernier, Kevin Magnussen avait fini dixième à Austin, mais fut disqualifié pour avoir utilisé plus que les 105 kg d’essence requis.
  • Assez ironique, mais Robert Kubica en sera à sa première présence aux États-Unis comme pilote de Formule 1!
    • En 2007, le Polonais avait raté le Grand Prix américain, après son violent accident à Montréal, avec BMW Sauber. C’est un certain Allemand de 19 ans qui l’avait remplacé.
      • On se demande ce qu’il est devenu depuis… *emoji penseur*
  • Cette épreuve américaine sera la 1000ème course mettant en vedette un pilote britannique.
  • Si un pilote autre que Lewis Hamilton, Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen remporte le Grand Prix des États-Unis, ce dimanche, ce sera le 40e vainqueur différent au pays de l’Oncle Sam.

STATISTIQUES*

Image: Getty Images

Toutes les statistiques ci-dessous proviennent du site de STATSF1.

*Les statistiques ne tiennent pas compte des Grands Prix des États-Unis Est, Ouest et de Las Vegas.

VICTOIRES

  • Pilote: Lewis Hamilton (6)
  • Écurie: Lotus (10)

PÔLES POSITIONS

  • Pilote: Ayrton Senna (5)
  • Écurie: Lotus (10)

MEILLEURS TOURS

  • Pilote: Sebastian Vettel (5)
  • Écurie: Ferrari (11)

PODIUMS

  • Pilote: Michael Schumacher & Lewis Hamilton (7)
  • Écurie: Ferrari (25)

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *