AVANT-COURSE AUTRICHE 2020: tout ce que vous devez savoir

Enfin, on peut le dire avec certitude: la saison 2020 de Formule pourra commencer! Après des mois d’attente, le personnel de la F1 se déplacera en Autriche pour la première course de l’année. C’est aussi le grand retour de l’Avant-course, préparé par l’équipe du Bulletin F1!

Lors du dernier épisode…

Ouf…

Avez-vous déjà passé sept mois avant d’attendre la prochaine course de Formule 1? Nous non plus. Avec l’annulation de sept Grands Prix, dont celui en Australie, le dernier événement officiel fut le Grand Prix d’Abu Dhabi.

Encore là, cette course fut soporifique qu’il a fallu se souvenir de comment un Grand Prix de F1 se déroulait.

Bref, voici les faits saillants de la dernière course de la saison 2019.

Le bulletin de notes du Grand Prix d’Abu Dhabi 2019

Mercedes vire au noir

Lundi dernier, Mercedes a annoncé qu’elle troquera sa fameuse couleur argentée pour le noir, durant toute la saison 2020.

L’écurie allemande explique que ce changement de couleur surprenant est pour montrer leur soutien pour la lutte contre le racisme. Sur le halo de la W11, on verra le slogan End Racism (« mettons fin au racisme »). Depuis le début des manifestations du mouvement #BlackLivesMatter, Lewis Hamilton a été une des voix les plus importantes (sinon, LA plus importante) en course automobile. Le sextuple champion du monde milite pour une meilleure diversité en course automobile. De facto, Mercedes le supporte à 100%.

Récemment, la Formule 1 a lancé l’initiative #WeRaceAsOne, dans le but de combattre l’inégalité globale et contrer les défis imposés par la COVID-19.

Lisez la chronique d’Abdou Sall sur la diversité en course automobile. PARTIE 1 | PARTIE 2

En toute impartialité (lol), on trouve que la W11 noire est tout à fait sublime! Qu’en pensez-vous?

Prêt de 150 millions de livres pour McLaren

Lundi, l’écurie McLaren a obtenu un important prêt de la part de Banque nationale de Bahreïn.

Le prêt bancaire, s’élevant à 150 millions de livres sterling (environ 250 millions de dollars canadiens), permettra à l’écurie britannique d’avoir les poches vides. Avec la crise pandémique de la COVID-19 qui a touché la Formule 1, McLaren fut durement touchée.

Au cours des dernières semaines, le clan de Woking a tenté de saisir la justice britannique, question de pouvoir obtenir des liquidités le plus rapidement possible. McLaren est même prête à céder près de 30% de ses actifs dans l’équipe de Formule 1, dans le but de chercher de nouveaux actionnaires.

Actuellement, 56% des parts de McLaren Group (la société mère) appartiennent à Mumtalakat Holding Company, le fonds souverain du Bahreïn. 10% sont détenues par Michael Latifi, le père de Nicholas, recrue chez Williams cette année.

Source: motorsport.com

La F1 en temps de COVID-19

La première course de la saison 2020 sera tout à fait inédite. Tout d’abord, c’est le début de campagne le plus tardif de l’histoire de ce championnat. Ensuite, il y aura un programme double sur le même circuit, en l’espace de deux semaines. Surtout, il y aura plusieurs changements dans la procédure d’une fin de semaine de Grand Prix, afin de respecter les mesures sanitaires imposées par la FIA.

Abdou Sall et Bryan Ouimet ont discuté des changements apportés par la FIA, en cette période de COVID-19

Avant le Grand Prix

Au moment d’écrire ce texte (un « beau » lundi après-midi ennuagé), tous les membres travaillant pour la F1 (pilotes, mécaniciens, journalistes, commissaires, etc.) doivent être testés, avant de voyager au Red Bull Ring. Oui, ce sera avec les fameux écouvillons qu’on nous fait rentrer dans le nez et dans le fond de la gorge. J’ai passé le test et c’est légèrement pas plaisant (heureusement, j’ai été testé négatif). Alors, ce sera la même chose avec tout le personnel.

Normalement, vous verriez tous ces beaux et gros motorhomes dans les paddocks des circuits. Ben, pas cette année. Afin de maximiser la distanciation physique de deux mètres, ces gros logements temporaires seront remplacés par des tentes et/ou par des auvents. Comme dans les formules junior! De plus, il y aura moins de personnel des écuries que d’habitude. Selon leur titre d’emploi, les employés seront regroupés  entre eux, question de réduire le risque de contagion global dans l’écurie. En cas d’urgence, il y aura toujours du renfort provenant de l’usine. Évidemment, le remplaçant devra être testé négatif.  Évidemment (bis),  tout le monde devra porter un masque (portez-le!) et se laver les mains avec le bon vieux savon ou du désinfectant pour les mains.

Une sélection de médias sera présente dans le paddock. Les journalistes de la presse écrite seront sélectionnés par la FIA et devront rester dans la salle de presse. Oubliez les scrums, comme on le voit après une contre-performance du Canadien de Montréal (go pens go!). Les entrevues seront tenues en respectant la distanciation physique et/ou via une conférence vidéo.

La FIA utilisera une application de traçage, afin de vérifier si une personne infectée par le coronavirus a été en contact étroit avec d’autres membres du personnel. Tout le monde se rendant au circuit a signé un code de conduite. N’importe quelle infraction aux règles sanitaires forcera les instances du sport auto à exclure le fautif.

Pendant le Grand Prix

Sachant que les mesures sanitaires imposées par la FIA seront difficiles et longues sur le rendement du travail effectué, les heures de travail ont été prolongées.

Pirelli, le fournisseur de pneus officiels de la Formule 1, donnera aux équipes le nombre exact de trains de pneus pour une fin de semaine de course. Chaque écurie se contentera de huit pneus tendres, trois médiums et deux tendres. Le type de composé, par contre, sera différent d’un Grand Prix à un autre.

Les fameuses réunions de pilotes se feront selon les mesures de distanciation sociale. Les pilotes seront donc séparés de deux mètres. Pour parler avec un commissaire de piste, le pilote devra porter un couvre-visage/masque (portez-le!). Lesdits briefings peuvent aussi être tenus via Zoom (ou autre logiciel de conférence vidéo), si ce n’est pas possible de trouver une salle assez grande  pour accueillir vingt pilotes séparés entre eux.

Attendez-vous à avoir une diffusion d’une course probablement différente. Pour la première fois de l’histoire, la production d’un Grand Prix de Formule 1 sera faite à l’extérieur. Les courses seront produites dans les locaux de la Formula One Management, à Biggin Hill (Londres). Si Sky Sports sera présente en Autriche, Julien Fébreau et Jacques Villeneuve commenteront les épreuves directement de Paris. Au Québec? Ben, rien n’a changé. Pierre Houde et Bertrand Houle s’occuperont de la diffusion de la F1 sur RDS en studio.

Évidemment, il n’y aura pas de fans présents en piste et encore moins de VIP dans les paddocks. Lewis Hamilton devra s’efforcer de dire qu’il a les plus grands fans dans les tribunes! Sans fans, oubliez la fameuse parade des pilotes. Ce serait bizarre de voir les pilotes défiler sur le circuit dégarni de spectateurs. Après tout, il y a bien eu des minutes de silence dans des stades vides, en Premier League (au moins, pour les bonnes raisons).

Sur la grille de départ, le nombre de personnes présentes a été drastiquement réduit. Seulement quarante employés seront admis sur la grille, ce qui représente la moitié du personnel admis sur le circuit. La ligne des puits sera fermée vingt minutes avant le tour chauffe, contrairement à trente, en temps normal. En cas de risque maximal de contact étroit, des procédures alternatives seront envisagées, à l’avenir.

Après le Grand Prix

Un podium? Oubliez ça! Les célèbres cérémonies de remises de trophées n’auront pas lieu pour la première partie de la saison, voire même pour l’entièreté de la campagne. Comme la distanciation physique et sociale n’est pas respectée sur le podium, le tout a été repensé. À l’instar des cérémonies post-qualifications, on pourrait voir le top 3 se rendre sur la grille de départ. Le directeur de la compétition F1, Ross Brawn, a des plans pour que ce soit appréciable à l’œil télévisuel et sanitaire.

Bref, la première fin de semaine de Grand Prix sera totalement différente qu’il y a sept mois.

Grand prix d’Autriche 2019

Le bulletin de notes du Grand Prix d’Autriche 2019

Au terme de 71 tours de folie, Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Autriche, sur le Red Bull Ring. Après un mauvais départ, il a effectué une belle remontée, avec de beaux dépassements (dont un controversé sur Charles Leclerc) pour gagner cette course torride.

Vous pouvez regarder le Grand Prix d’Autriche 2019 dans son intégralité sur la chaîne YouTube de la Formule 1. Faites vite, car elle risque de disparaître bientôt!

Le circuit

Le circuit Red Bull Ring possède quatre kilométrages d’asphalte et contient seulement dix virages. Il est identifié comme l’un des circuits le plus rapides de la compétition. Le circuit est situé dans les Alpes autrichiennes, dans la région de la Styrie, et proche de Spielberg. Les prises de vue de vidéos et de photos sont absolument magnifiques, grâce au décor montagneux et de l’énorme taureau Red Bull, que la marque de boisson énergisante a fait construire lorsque Dietrich Mateschitz a pris possession du circuit, en 2008.

HISTORIQUE

VICTOIRES

  • Pilotes: Alain Prost (3)
  • Écurie : McLaren (6)

POLES POSITIONS

  • Pilotes: Niki Lauda, René Anroux, Nelson Piquet (3)
  • Écurie: Ferrari (8)

MEILLEURS TOURS

  • Pilote: David Coulthard (3)
  • Écurie: McLaren (8)

PODIUMS

  • Pilote: David Coulthard (5)
  • Écurie: Ferrari (25)

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *