AVANT-COURSE ABU DHABI 2020: tout ce que vous devez savoir

Tout le monde a hâte que 2020 se termine, mais pas les fans de Formule 1. Cette fin de semaine, ce sera la dernière course de cette saison inhabituelle. Comme à l’habitude, le Grand Cirque termine sa tournée à Abu Dhabi, avec le retour de Lewis Hamilton en piste!

PODCAST: retour sur le Grand Prix de Sakhir 2020


Hamilton est de retour!

Après avoir manqué le Grand Prix de Sakhir, suite à un test positif à la COVID-19, Lewis Hamilton fera son retour en piste à Yas Marina.

Jeudi après-midi, Mercedes et la FIA ont confirmé que le septuple champion du monde de Formule 1 a reçu un test négatif, suffisant pour accéder au paddock d’Abu Dhabi et, ainsi, reprendre sa W11 #44. De ce fait, George Russell, qui l’avait remplacé chez Mercedes lors de Bahreïn II, retournera chez Williams et Jack Aitken reprendra son rôle de réserviste pour l’écurie de Grove.


100ème Grand Prix pour Haas

L’écurie Haas terminera cette saison 2020 en disputant leur 100ème Grand Prix en carrière, en fin de semaine. Cette course aux Émirats arabes unis marquera aussi la fin d’une aventure.

Évidemment, en 2021, l’équipe américaine aura deux recrues, en Mick Schumacher et Nikita Mazepin. Kevin Magnussen participera à sa 79ème course, lui qui se rendra en Amérique du Nord pour participer à la saison 2021 d’IMSA, le championnat nord-américain d’endurance, avec Cadillac et Chip Ganassi. Romain Grosjean, quant à lui, avait déjà annoncé qu’il ne sera pas présent à Abu Dhabi, afin de soigner ses blessures causées lors du Grand Prix de Bahreïn.

Grosjean est et sera celui qui a roulé le plus de courses avec Haas, avec 98 Grands Prix. Le Français s’était joint à la nouvelle aventure de l’écurie, dès la saison 2016. Avant son terrible accident, le 29 novembre dernier, il avait participé à toutes les courses de la formation américaine. Grosjean avait offert une magnifique sixième place au Grand Prix d’Australie 2016, première course de Haas. Il répéta l’exploit, cette fois en finissant cinquième au Grand Prix de Bahreïn, malgré un arrêt aux puits lent.

Le meilleur résultat en course de Haas fut une quatrième place, inscrite par Grosjean, lors du Grand Prix d’Autriche 2018. Kevin Magnussen avait fini cinquième, durant la même épreuve.

Depuis 2016, six membres de Haas ont été présents dans les 100 courses de l’écurie. Parmi les six, on retrouve Guenther Steiner, (directeur de l’écurie) Ayo Komatsu (directeur de l’ingénierie) et Gary Cannon (ingénieur de piste de Kevin Magnussen depuis 2017).

Malgré tous les hauts et les bas (ne mentionnons pas la saga de cette pseudo boisson énergisante), Haas a souvent jouer les trouble-fête et elle n’est pas prête de s’arrêter là.


Dernier Grand Prix pour vettel avec Ferrari

Cette fin de semaine, Sebastian Vettel disputera sa dernière course avec la Scuderia Ferrari. L’Allemand rejoindra Aston Martin F1 Team (actuellement Racing Point), dès la saison 2021.

Vettel, 33 ans, s’est remémoré les souvenirs de son passage avec la célèbre écurie, depuis 2015. Évidemment, l’un des plus beaux est sa première victoire en rouge (Malaisie 2015). Parmi ses victoires qu’il a adoré remporter, il cite Monaco 2017 et Canada 2018.

Le quadruple champion du monde a été questionné sur ses mauvais souvenirs de son passage avec le clan de Maranello. Outre sa sortie de piste cruciale en Allemagne 2018, il a évoqué le départ de James Allison en 2016, vers Mercedes l’année suivante. De plus, il parle du décès de Sergio Marchionne, ancien PDG de Ferrari, en juillet 2018, qui a secoué la Scuderia, trois jours après ce même Grand Prix d’Allemagne.

Vettel ne s’est pas caché de dire que le fait de ne pas avoir été en mesure d’imiter Michael Schumacher, en amenant un titre de champion du monde pour Ferrari, lui a fait mal.

Alors qu’il se dirige vers une nouvelle aventure avec Aston Martin, n’oublions pas que, pendant deux ans, il a été celui qui a rivalisé avec Lewis Hamilton pour le championnat des pilotes. En 2017 et 2018, il avait l’avantage sur le Britannique, mais ce dernier a capitalisé sur les erreurs de Ferrari et de Vettel pour devenir champion. Même si ce n’est pas la fin espérée, où il se retrouve 13ème au classement des pilotes actuellement, Vettel aura permis à la Scuderia de retourner au sommet de la F1.

AUSSI: le PDG de Ferrari, Louis Camilleri, quitte ses fonctions avec effet immédiat.

AUSSI: Mattia Binotto ratera le GP d’Abu Dhabi, car il est malade (aucunement relié avec la COVID-19)


Le circuit

Situé au cœur de l’île artificielle de Yas, le circuit de Yas Marina comporte un mélange de virages moyennement rapides et de très longues lignes droites. Tout comme n’importe quelle piste conçue par Hermann Tilke, le circuit détient une signature. Il s’agit de la sortie des puits. Les véhicules passent en-dessous du premier virage, avant de revenir au troisième tournant. Aussi, ils roulent en-dessous d’une passerelle de l’Hôtel Yas Marina, qui s’illumine, la nuit venue.

Si les quatre premiers virages n’offrent pas tant d’action, c’est à partir du 5 que les pilotes peuvent attaquer. La longue ligne droite, entre l’épingle et le huitième virage, représente une occasion en or pour dépasser, grâce à la première zone de DRS. En cas d’échec, il y a toujours la deuxième zone qui suit après. Cependant, on ne retrouve pas de points d’attaque dans le troisième secteur, outre les tournants 11, 12 et 13.

Afin d’accommoder les téléspectateurs européens, le départ du Grand Prix d’Abu Dhabi a toujours débuté à 17 heures. Cela signifie que l’épreuve commence au coucher du soleil et se termine dans la pénombre. Ceci est l’autre signature de cette course.


À surveiller

mERCEDES ET rENAULT: PRINCES D’aBU dHABI

uN (AUTRE) aU REVOIR DE rENAULT

uN AUTRE RECORD À LA PORTÉE D’hAMILTON

Démarrez une conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *